Cette société ou ton enfant peut disparaitre ...

Publié le par hysterikmum

Cette société ou ton enfant peut disparaitre ...

Peut-être es-tu passé à côté de cette info, moi-même je ne l'ai vu que mentionnée dans les médias : Un jeune de 15 ans est mort samedi à la suite de ses blessures, après s'être fait prendre à partit par une bande d'au moins quinze mineurs.

Cela s'est passé dans ma ville, un vendredi soir à 19h, en sortant du collège.

Fini les bastons à l'abri des regards, fini les bagarres d'écoles ou seul les poings étaient présents.

Dans cette nouvelle société, des jeunes, des mineurs, peuvent se déplacer dans la rue avec des béquilles, des brises vitres sans que personne ne leur demande des comptes.

Dans cette nouvelle société, le meurtre a été banalisé.

Dans cette nouvelle société, les mineurs coupables de crimes s'en sortent "bien".

Voilà comment une "rivalité" entre deux villes, vielle de plus de vingt ans, a une fois de plus, prit des proportions alarmantes.

Car on pourrait croire que c'est la fin, que cet évènement aurait calmé les esprits échauffés, mais il n'en ai rien et les rondes de policier montrent bien que tout le monde s'attend "à une suite".

Pourquoi est-ce que je t'en parle ?

Tout d'abord, parce que c'est Machoman qui a récupéré ce jeune de 15 ans sur intervention et que lorsque c'est un enfant (oui à quinze ans on est encore un enfant), on est rarement préparé a autant de barbarie sur un même être.

Que même s'il ne le connaissait pas, ne trainant plus dans le quartier comme lorsqu'il était ado, cela reste un enfant du quartier, que sa mère, il la croise régulièrement...

Je connais les détails de l'intervention, Machoman m'en a parlé, surement pour décharger un peu de pression, mais la décence et le respect pour la famille ne me feront pas t'en parler.

Dans notre société, tu peux donc élever la chair de ta chair pendant quinze années et te la faire enlever du jour au lendemain sans préavis.

Dans notre société, ton enfant n'est plus à l'abri des violences, même dans un lieu public, à 19h.

Ne me dis pas que si il a été battu à mort, c'est que c'était un délinquant, ce serait trop cliché et j''espère que tu auras l'esprit assez ouvert pour comprendre que la n'est pas le fond de mon article.

Ce gamin, il n'était pas connu des services de police, il n'avait de problèmes avec personne, sa "seule faute" était d'être un gosse de Gentilly.

J'appréhendais déjà le fait de devoir laisser de plus en plus d'autonomie au Dictateur, je me demandais vers quel âge son père et moi le laisserions partir à l'école ...

Avec une amie, nous parlions même de mettre nos loulous en école privée .

Après cet évènement, je n'ai qu'une envie : partir loin d'ici, à la campagne ....

La délinquance existe certes, mais ce n'est pas la même, moins violente j'imagine.

Je ne peux pas empêcher mon fils d'avoir sa vie d'enfant, puis d'ado, mais si nous restons ici, je garderais en tête cette histoire et ne serais jamais à l'aise avec le fait de le laisser sortir avec ses copains.

Et pourtant, passé un certain âge, je devrais lâcher du lest, le laisser aller au collège seul, revenir seul ....

Et puis, il y aura l’Impératrice ... Il faut arrêter de croire que ce genre d'évènements ne touchent que les garçons.

les filles sont de plus en plus violentes.

J'ai vraiment mal pour cette maman, je ne souhaite à personne de devoir traverser une telle épreuve.

Je n'ai pas écrit cet article pour te miner, mais pour exprimer cette crainte qui ne me quitte plus, ce dégoût de ce qu'est devenu notre monde si insensible.

Je m'inquiète pour l'avenir de mon petit sensible et de sa petite sœur en devenir...

Commenter cet article

Val1603 24/01/2014 13:45

C'est vraiment atroce... comme si certains jeunes n'avaient pas conscience du caractère irréversible de leurs actes...
Ça fait peur...

Julie 27/01/2014 20:58

C'est exactement ça, comment peuvent-ils agir sans plus de retenues, comment peuvent-ils se lever le matin ?

Jenini 24/01/2014 01:53

Crois pas qu'à la campagne ils sont à l'abris...bcp d'enlèvements et de disparitions se passent à la campagne!! Malheuresement on est à l'abris nul part :((

Julie 27/01/2014 20:57

C'est certains, mais c'est tout de même une autre vie, plus simple et comme je le dis dans l'article les problèmes ne sont pas les mêmes. En attendant, en vivant dans une cité, à Gentilly, je n'ai pas l'impression d’offrir les meilleurs chances au dictateur.

mems 24/01/2014 00:02

histoire atroce. vivant à la campagne, bien loin des grandes villes je ne connais pas encore cette crainte là. j'imagine que ce quotidien violent doit etre dur à vivre quand on en a conscience comme toi et machoman. Fais les bons choix, pour ta famille. et douces pensées pour la famille de ce petit homme parti trop tôt.

Mems 27/01/2014 21:48

J'ai du mal à imaginer cette violence. J'ai conscience de vivre dans un endroit plus que privilégié. Il y a effectivement d'autres dangers a vivre dans des campagnes eloignées. Mais les benefices sont tellement nombreux. Calme, vie plus simple, espace, les petits villages sont comme des petites familles ou tout le monde se connait... Mais justement tout le monde te connait donc les limites sont là aussi... Bref, y'a des avantages et des inconveignants partout, mais le plus important est de se sentir bien la où on fait son nid. Nous on a choisi la campagne basco landaise. On y est bien. Ce fut dur de s'integrer meme natifs de la meme région, mais on y est on y reste. C'est ce qu'il te faut trouver. Ton equilibre. Votre equilibre.

Julie 27/01/2014 20:56

On en dicute pas mal en ce moment, cela fait longtemps que nous voulons être propriétaire mais nous n'imaginions pas que le temps passerai si vite, que le Dictateur grandirait si vite et que la violence concernerait les enfants si jeunes ...

Femin'elles 23/01/2014 22:44

La chair de poule c'est terrible, toute cette violence chez les jeunes me choque et moi la Maman poule que je suis, j'ai évidemment peur pour mes enfants, bien que nous soyons quand même épargnés dans notre campagne

Julie 27/01/2014 20:55

Je ne me souviens pas de telles violences à mon époque .... pourtant je n'ai "que" ans ...

FloCyveries 23/01/2014 20:50

:( Tu as raison, j'habite dans une zone quasi rural, c'est calme et j'apprécie pour mes enfants

Julie 27/01/2014 20:54

Tu as bien de la chance ... et puis c'est vrai qu'acheter, avoir un petit terrain rien qu'à soit c'est agréable ....