Pourquoi un blog plutôt qu'une bonne psychothérapie ?

Publié le par hysterikmum

Pourquoi un blog plutôt qu'une bonne psychothérapie ?

Prologue (ouais t'as vu je me la pète, mon blog est un livre) : "Je suis déçue, extrêmement heurtée que tu m’ais appelé en me disant que ma "déprime" venait du fait que ma gynéco ne m'ait pas prescrit de vitamines de grossesses.
Ne pas connaitre mon père, être haït de ma mère, l'annonce catastrophique de ma grossesse (la réponse dégueulasse de ma grand-mère "tu vas pas nous en faire 36?!") ne justifieraient-ils pas que j'ai les boules tout simplement ?

Dois-tu forcément parler de déprime, de dépression ?

N'ai-je pas le droit tout simplement d'en avoir ras-le-bol, d'avoir les boules, les glandes, les crottes de nez qui pendent ?"

Article:

Ça fait un moment que je pense à écrire cet article, mais ce dernier coup de fil d'une personne de ma famille m'aura décidé.

Il m'a confirmé une certitude: je n'ai plus envie de tenter l'apaisement avec ma famille.

Il y 'a un truc avec lequel j'ai du mal, cette capacité qu'ont certaines personnes à te balancer lorsque cela ne va pas fort "Ouais, bon ça va hein, il y a pire que toi dans le monde !".

OUI, tu sais, je suis au fait de ce qu'il se passe dans le monde, je ne vis pas dans une bulle.
OUI des enfants meurent de faim, de soif, sont orphelins, des gens subissent l’oppression de dictateurs, supportent tant bien que mal le racisme, la torture ...

Mais pour autant, n'ai-je pas le droit, comme tout être humain de ressentir des choses et de les exprimer ?

Et toi, qui me demande si je ne serais pas en train "de virer à la dépression" n'as-tu jamais mal ? (ne l'avoue pas trop fort, tu sais, il y a pire que toi dans le monde).

Ce blog, il me sert de psychanalyse à "ciel ouvert".

Les choses que j'ai à dire, qui me pèsent, que j'ai tu trop longtemps ou qu'on ne m'a pas laissé dire, j'ai envie de les hurler au monde entier.

Je ne suis pas dans une complainte tu sais, je les écris comme si ce blog c'était mon journal.

Je n'ai pas envie d'encore subir ces frustrations de mon enfance en les racontant secrètement à un psychologue.

J'ai envie que tout le monde sache, j'ai envie de hurler MA vérité, comme d'autre raconteraient la leur.

Ce que j'écris ici, cela ne se disait pas avant, de toute façon ma famille n'avait pas envie de connaitre ma version des faits, de savoir ce que je pouvais bien ressentir.

Je ne suis pas dépressive, merci tout va bien.

Grâce à ce blog, je délaisse un peu de ce poids qui pèse sur mes épaules.

Merci à tous ceux qui font vivre ce blog de part sa lecture, leurs retours, leurs expériences partagées, leurs avis qu'ils soient en accord avec le mien ou pas.

Commenter cet article

Maya Tranquille 01/05/2016 23:37

Hey, oki jai lu ton article, je peux te raconter le bien que ca ma fait de voir une psy? ;) (je me retrouve ds bcp de choses que tu dis, pb av ma mere notamment)
En tt cas c tres courageux d ecrire tout haut ces choses la, je te tire mon chapeau! Et je pense que c complementaire d une psychotherapie, ca ne remplace pas, car qd tu trouves un bon psy, il "t'explique" certaines choses sur toi, ton passe, ta famille. Au lieu de "parler tt seul", ce que tu exprimes prend du sens, s'emboite, se denoue, s'explique... Se comprend, s'accepte, et disparait.
Je t'embrasse

Nolwenn 13/07/2015 13:02

Je n'ai pas tout lu de ton blog mais de ce que j'en ai lu, j'ai beaucoup aimé.
Continue d'écrire et moi je vais commencer à vraiment te suivre :)

sandrine 22/02/2015 14:52

C'est marrant, car j'ai commencé mon blog pour me sortir d'un burn-out, et je n'avais pas du tout l'intention d'en parler dans mes articles. Mais ça à été plus fort que moi. Et ça m'a fait tellement du bien, que je vais continuer, même si ce n'est pas le sujet du blog. Mais c'est chez moi, j'y fais ce que je veux. Mon article m'a permis de réfléchir et d'approfondir , et du coup, c'est ÇA ma psychanalyse, ça me fais un bien fou. Alors je ne vois pas de raisons d'arrêter. Je me retrouve sur cet article après avoir lu "grosse comme moi". Magnifique témoignage qui, je l’espère, va pouvoir faire comprendre qu'un "sur-poids" ou même un "sous-poids" n'est souvent que l'effet d'un mal-être intérieure, et non pas d'une goinfrerie non raisonnée. Amitié,
SANDRINE

MissBrownie 04/01/2014 23:46

Juste envie de te dire <3
Continue ainsi. Je découvre ton univers et j'aime ! Mon 1er blog coup de coeur de 2014 ;) Aussitôt dans mes flux chouchous !

Julie 05/01/2014 10:19

Merci MissBrownie <3

Mems 04/01/2014 21:44

Merci a toi de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Merci de nous peoposer ta vision, d'en debattre sans haine (et la je pense a plusieurs blogueuses aux idees trop arretées) merci d'emmener de la fraicheur sur l'info/la vie quotidienne/ la grossesse/ la maternité au sens large. On ne se connait pas mais te lire est toujours un de mes petits bons moments de la journée.

Julie 04/01/2014 22:35

Ba alors là, je ne sais pas quoi dire ... (je suis toute rouge) merci beaucoup Mélanie, cela me touche . <3

Mems 04/01/2014 21:44

Bien a toi et à tes hommes (et a ta haricote)
Mélanie.