Les parents, dans les parcs, sont des sales cons !

Publié le par Hysterikmum

Les parents, dans les parcs, sont des sales cons !

Je sais, je sais... j'avais promis à Machoman de ne plus m'exprimer sur comment les gens éduquent leurs enfants, de ne plus juger les autres et leurs enfants.

Je l'ai découvert avec le Dictateur,on peut avoir de grandes valeurs, de grands projets et plans pour nos enfants, on en laisse sur le bord de la route pas mal.

"Je ne crierais jamais sur mon enfant, je prendrais toujours le temps de lui expliquer"... Mouai ... Lorsque c'est la dixième fois que tu expliques à ton bambin qu'il ne faut pas jouer avec le balai à chiotte, parce qu’il met de l'eau partout et que ce n'est pas "hygiénique", auras-tu toujours le même ton doux et bienveillant ?!

ce soir, je fais une entorse à la règle de non-jugement.

Parce que sérieusement, on peux se le dire (ça reste entre nous) certains parents sont de sales cons !

Dimanche, nous avons eu la chance d'avoir un vrai soleil de printemps sur la région parisienne.

Je décide d'emmener le Dictateur au Parc Floral (à Vincennes) pour aller jouer un peu.

je te l'ai dis, en ce moment je me traine, mais je ne pouvais pas priver le pauvre enfant d'UV bénéfiques à sa croissance.

Quelle idée d'emmener son enfant dans un grand parc avec plein de jeux d'extérieur quand il fait beau aussi ?! tu te demandes.

Oui, c'est vrai, à coup sûr il y aurait du monde MAIS pour autant, chacun peut rester civilisé non ?!

Eh bien figures-toi que non, dans les parcs, il y a différentes catégories de parents:

  • Ceux qui sont auprès de leurs enfants, jouent avec eux, ont l'air heureux de partager cet instant, prennent quelques photos MAIS laissent de l'espace pour que les autres enfants puissent jouer.Qui laissent leur enfant jouer avec les autres. Ceux-là, je les aime bien.
  • Ceux qui sont auprès de leurs enfants, monopolisent les jeux sous prétexte qu'ils sont des adultes et que les enfants n'oseront pas leur demander la place. Ils demanderont à leurs enfants de rester en place au-dessus du toboggan dix minutes pendant que les autres attendent pour prendre LA bonne photo à envoyer à tante Cunégonde. Ceux-là, j'ai déjà un peu plus de mal.
  • Ceux qui pensent avoir tous les droits parce que ce sont des parents, n'hésitant pas à pousser les enfants des autres ( le mien entre autres) pour faire passer le leur devant. Oubliant de ce fait que si leur marmot hurle, se roulant par terre devant des jeux bondés, c'est sans doute parce que ceux-ci ont oublié de leur apprendre la patience, étape importante du développement passant par "faire la queue devant le toboggan". Celui-là, de parent, je suis à deux doigts de lui mettre mon poing sur la tronche, "Pas touche au Dictateur !"
  • Ceux qui ont du s'assoir sur un tube de glue, ne bougeront pas de leur siège et ont confondu le parc avec la poissonerie du marché, communiquant avec leur progéniture par hurlement "Machinnnn, arrête de tirer les cheveux de ta petite sœur !" "Machin, vient prendre ton sandwich de salami pour le goûter !" "Machin, on rentre !". ceux-là, j'ai envie de leur mettre un coup de pied dans le derrière en leur disant que non, je ne porte pas de boules quiès au parc !
  • Ceux qui restent assis, ne bouge pas d'une fesse, le regard rivé sur son écran de téléphone portable, qui lorsque son enfant se blesse, laisse faire les autres parents et qui au moment de partir hurle à plein poumon le nom de son enfant qui s'est bien trop éloigné, a eu le temps de faire le tours du parc,taper ton gamin, de discuter avec des inconnus, de se blesser les genoux, de trouer son jogging et de se faire engueuler une fois retrouver... Je suis sûre que tu en as déjà croisé ! Ceux-là m'exaspèrent ...
  • Ceux qui aux vues de leur tête sont saoulés d'être là, qui dès que leurs enfants les approchent, s'agacent : "Si t'es pas content(e), on s'en va", "Non je ne veux pas jouer avec toi, c'est un parc, il y'a plein d'enfants, demande leur de jouer avec toi", " je m'en fiche si t'as pas d'amis", "Non mais tu vas fermer ta gueule bon sang !"...Celui-là, je l'ai nommé Super Con Internationale. Il a le don, c'est certain, de pourrir l'après-midi de son enfant, de heurter les oreilles sensibles et de me choquer profondément.

Toutes ressemblances avec des faits réels est volontaire.

Je suis surement la sale conne de quelqu'un, là n'est pas le problème.

Je suis loin de la mère parfaite, parfois je reste les fesses posées sur le banc, parfois je regarde mon téléphone, parfois je joue avec le Dictateur, parfois je m'agace.

Mais souvent, je me dis que certains parents n'ont pas le sens de la mesure ...

Ce genre de comportements amènent souvent d'énormes disputes de parents.

J'en ai déjà vu, c'est pas jolie jolie et souvent ce sont les enfants qui subissent les yeux exorbités ces scènes.

Alors, si on ne supporte pas l'exercice du parc, on délègue, on y va pas, on fait autre chose... car oui, on peut faire autre chose qu'aller au parc et pourrir l'après-midi de tous (y compris la sienne).

---------------------------------

Je lance un avis de recherche : Ma plate-forme Overblog bug un peu ces derniers temps. Il y 'a deux jours, j'ai eu l'information qu'une Céline m'avait envoyé un MP qui aurait du attérir sur ma boite mail, ce qui n'a pas été le cas.

Et bien sûr, sinon ce serait pas drôle, je n'ai pas non plus son mail pour la recontacter.
Si tu repasses par là, sache que je mets un poing d'honneur à répondre à tous, que tu peux me recontacter directement sur ma boite mail : juliegreg36@hotmail.fr

Et que je te te présente mes excuses pour le dérangement.

Voilà, j'espère retrouver Céline <3

Commenter cet article

audrey 17/06/2014 15:11

Bonjour.

Je ne suis pas maman, mais nourrice sur paris . Et qu'est ce que je me retrouve dans votre article ! De celle énervée en voyant des parents et des nounous inactivent. .. hurlant à tous vas et j'ai déjà vu la scène du petit disparue car madame était au téléphone ça a d'ailleurs marqué mon loulou que je garde de 3 ans.
Et ensuite elle es partis crier sur le grand frère de 10 ans en disant tu devais surveiller ton frère ...

Je suis très joueuse avec les enfants et je n'arrive pas à les laisser s'ennuyer de trop ... de toute façon il me tournent autour et je déteste ça ... Malgré le fait de garder un bébé avec lui j'arrive plus ou moins à gérer au parc.

Maman Raconte 03/03/2014 15:25

très vrai ton billet ! J'ai quitté Paris pour Lyon et wouahooo que c'est bien d'avoir maintenant un jardin pour éviter les mauvaises rencontres !!! Cela dit, il y a un autre endroit où se retrouvent malheureusement les mêmes parents les jours de pluie : la ludothèque !

MissBrownie 27/02/2014 10:27

Tu n'imagines pas ma joie depuis que je n'ai plus à emmener mes enfants au parc !

Julie 27/02/2014 10:29

ahahah moi je rêve d'une maison avec un jardin ! ça serait plus calme

sophie-mum 27/02/2014 10:05

ton article est vécu dis donc lol. ici je joue avec elle s'il n'y a pas d'enfant dans le parc sinon je la laisse samuser avec les autres
mais je prends aussi des photos

Julie 27/02/2014 10:13

Sophie mum mdr Oui comme je le dis il y a une juste mesure. moi aussi je prend des ohotos, mais je ne bloque pas pour autant le toboggan pendant 10 minutes en lui faisant reprendre la pose ;) et puis si il y 'a d'autres enfants je le laisse bien évidemment jouer avec les autres mais n'irai pas lui hurler dessus sil il ne veut pas :)

Emma June 27/02/2014 09:26

Précisement les 2 derniers types de parents j'ai envie de les taper et de leur dire "mais pourquoi vous avez fait des enfants bordel??!!!" mais je ne dis rien et j'essaie de rester zen et de veiller à ce que MisterBB passe un bon moment. Cela dit, en régle générale, j'évite le parc ou alors j'essaie d'en choisir un perdu où il n'y a personne (moins drôle pour MisterBB mais reposant pour mes nerfs) ou alors j'essaie de trouver l'horaire où il y a le moins de monde (c'est tout un art!).

Julie 27/02/2014 09:41

Ahaha Emma June , je pense que certains font des enfants par pression sociale mdrrr .
Et oui j'étais comme toi lorsque le Dictateur n'était pas scolarisé, j'évitais le parc des sorties d’écoles (parce que là c'était l'horreur )