Le Graal ou la galère : une histoire de crèche

Publié le par Hysterikmum

Le Graal ou la galère : une histoire de crèche

Aujourd'hui, nous avions rendez-vous avec Machoman dans une crèche à côté de chez nous, pour effectuer la traditionnelle inscription.

Si tu es futur parent, tu penses sans doute que l'affirmation "trouver une place en crèche est une vraie galère" n'est qu'une légende urbaine.

Tu n'y crois pas, parce que forcément, l'Etat étant en "guerre" contre les femmes qui restent au foyer, le gouvernement a forcément veillé à ce qu'il y ait de nombreuses places en crèches.
Tout ça bien sûr, afin que tu puisses travailler, gagner des sous, payer ta crèche, tes factures, tes courses (hummm la TVA) et tes impôts.

Donc naïvement tu te renseignes sur le comment inscrire ta future progéniture dans une crèche.

La galère commence souvent à ce moment, car il va te falloir choisir ta crèche (ou faire comme nous, t'inscrire partout pour gagner plus de chances. Si si, je t'assure c'est nécessaire).

A savoir qu'il existe de nombreuses formules de crèches : les départementales, les familiales, les privées ... et puis qu'il y a aussi d'autres modes de garde comme l'assistante maternelle ( trouver la bonne devient alors aussi une vraie quête), la "nounou" pas agrée, la voisine, la makrelle du quartier ... Bref à toi de voir.

Mais pour l'instant, tu as décidé comme Machoman et moi de te rapprocher de la crèche...

Dans certaines communes il faut s'inscrire avant conception au cinquième mois, dans d'autres il faudra t'y rendre après l'accouchement (pratique hein pour pouvoir anticiper avec ton employeur).

Dans certaines communes tu feras une inscription globale auprès de la mairie, dans d'autres comme la nôtre, tu devras faire la tournée des bars crèches.

Revenons-en à ce matin.

Nous avions donc rendez-vous avec la directrice d'une crèche très courtisée de notre commune.
c'est une semi-privée mais qui en échange d'aides financières de la commune a réservé des places aux parents qui comme nous ne peuvent pas mettre 10000€ par an dans un mode de garde.

Elle est sponsorisée par une grande marque de puériculture/jeux pour bébé et enfants.

Les locaux sont neufs, le personnel est nombreux, jeune et dynamique.

Il y a un quota adulte/enfant idyllique et le top of the top c'est qu'ils ont un cuisinier qui fait de bons petits plats aux enfants en fonction de leurs besoins.

Machoman a découvert que la directrice avait la place de parking juste à côté de la nôtre et c'est limite s'il ne vend pas son corps pour que nous accédions à cette place en crèche... (humour)

Pourquoi fait-il des pieds et des mains ? Tout simplement parce que nous n'avons jamais eu de places en crèche pour le Dictateur.

Je ne fais pas suffisamment confiance en les assistantes maternelles, disons que j'ai pu assister à des scènes au parc qui m'ont un peu vaccinées. .. même si il ne faudrait pas que je fasse de généralité.

Payer une assistante maternelle 700€ par mois est tout simplement impossible pour moi (mon salaire de l'époque étant à environ 900€).

La conséquence de cette situation fut que je n'ai pu reprendre un travail pendant 2 ans.

Comme souvent dans les ménages, ce sont les femmes qui font ce "sacrifice".
Oui un sacrifice, parce que, même si j'ai aimé voir grandir mon enfant, j'ai dû faire une croix sur ma vie d'avant.

Je me suis retrouvée dépendante financièrement de Machoman et ma vie sociale s'est à un moment, résumée à mon fils, mes amies proches...

Nous avons décidé que ce serait moi qui resterais à la maison car Machoman gagnait plus que moi et il fallait bien pouvoir manger.

Cela n'a pas été facile tous les jours et j'espère vraiment pouvoir retrouver un emploi en septembre.

Mais pour cela, il me faut un mode de garde serein, dans lequel je puisse déposer notre fille chaque matin sans appréhensions.

De cette place en crèche, de cette commission en mai/juin, de ce Graal dépendra mon avenir car une fois de plus , je suis précaire et Machoman non.
Ce serait donc à moi de rester à la maison cette fois encore.

Et si c'est le cas, ce sera une vraie galère ...

Le Graal ou la galère : une histoire de crèche

Commenter cet article

Miglou 25/04/2014 17:58

Comme je compatis....nous vivons exactement la même galère (sauf que chez nous c'est le papa qui garde le gnome). Pour les assistantes mat outre le fait de ne pas connaitre la personne, les tarifs dans la région parisienne tournent autour de 1200 euros, honnêtement je me pose la question, comment font les familles qui ont 2, 3 enfants voire plus?! En tout cas bon courage et que la force soit avec vous!

Lucie 04/04/2014 10:47

Je constate avec tristesse que le problème est le même chez vous :(
Je suis en Suisse et c'est aussi le parcours du combattant pour obtenir une place en crèche.
J'espère sincèrement que tu trouvera ;)

MissBrownie 31/03/2014 14:53

Mes aînés ont été en crèche municipale. Je m'étais inscrite dès la 1ère écho et j'avais du appeler tous les mois pour confirmer. Malgré tout, j'avais reçu une lettre de refus quand j'étais à la maternité ... Heureusement, 10 jours plus tard, nouvelle lettre, positive cette fois ! Il y avait eu des désistements. Il n'y avait quasiment que des enfants de fonctionnaires dans cette crèche. On avait eu de la chance.

Chichi est resté avec moi. On venait de déménager et je voulais profiter un peu de mon p'tit dernier

Julie 03/04/2014 21:29

dis donc, il fallait s'y prendre drôlement tôt chez toi ! super qu'il y ai eu un désistement ouf
Du coup c'est fini pour toi les bébé ? Je pense aussi qu'après l'impératrice on arrêtera ..

Cyrielle 28/03/2014 20:05

Je te comprends, j'ai connu la même galère... Inscrite dans les 3 crèches de la région, une qui n'avait de la place qu'en septembre (j'ai accouché en janvier et j'ai fait la demande en juillet 2013) donc en gros j'aurais dû m'y prendre avant d'être enceinte... Une autre qui devait me donner une réponse dans les mois qui suivaient ma demande, je n'ai jamais rien reçu (même pas un "non") et heureusement, la 3ème qui avait l'air d'être la meilleure, j'ai eu de la place à temps pour ne pas devoir prolonger mon congé de maternité ! C'est pas normal une galère pareille, et tout le stress que ça engendre... Courage, je croise les doigts pour vous, tiens-nous au courant ;-)

Julie 03/04/2014 21:27

Ouf in extremis mais tu la eu quand même !!! merci pour le croisage de doigts xxxxxx

Maman Yuki 28/03/2014 14:37

On croise les doigts ici aussi! Pour l'instant la petite viking y va en acceuil ponctuel, deux aprem par semaine, pour qu'elle s'habitue tout doucement à être sans sa maman et avec d'autres enfants et pour que moi j'aie un peu de temps à m'accorder.
"Normalement" en Septembre on aura notre place en accueil régulier. Mais c'est seulement "normalement". J'ai passé un concours, je l'ai réussi, mais il se peut que mon projet de reprendre mes études tombe à l'eau parce que ce n'est pas sûr à 100% qu'on ait une place en crèche... Mais par contre, si je reste à la maison, on paiera plus d'impôts... Ce système est pourri, il n'y a pas d'autre mot...
Je vous souhaite à vous aussi d'avoir votre place, je croise les doigts ;)

Julie 03/04/2014 21:26

copine de galère alors !!! je croise pour toi aussi, ça seraity vraiment dommage d'être bloquée dans ton projet grrr ... pffff quelle galère !