Avec ou sans épisio, quelle différence ?

Publié le par Hysterikmum

Avec ou sans épisio, quelle différence ?

Ce soir, on va faire un point foufoune.

ouai c'est pas très glossy glossy, ni glamour, ni sexy, mais c'est important quand même une foufoune au top de sa forme!

Après l'accouchement, deux possibilités s'offrent à toi :

avec ou sans épisio et ça, ça fait toute la différence.

Mon pote Wiképédia, il va t'apprendre que l'épisio, "est un acte chirurgical consistant à ouvrir le périnée au moment de l'accouchement afin de laisser passer l'enfant "

En France, presque la moitié des femmes (47,3%) accouchant y ont "droit".

Dit comme ça, tu te dis que c'est normal, qu'il faut bien que le bébé sorte de ton vagin, que c'est pas le tunnel de la manche, qu'il lui faut un petit coup de pouce pour faire passer le semi-remorque bébé.

Ça, c'est parce que tu n'as pas encore eu d'enfants ma Brenda, parce qu'une fois que tu as goutté à l'épisiotomie, ce n'est pas comme le chocolat, tu n'y retournes pas !

Surtout que depuis 2005, cette pratique est très contestée par le collège national des gynécologues et l'OMS (organisation mondiale de la santé).

En effet, on te coupe une partie du périnée pour "éviter les déchirures", pour aider quand l'accouchement devient instrumentalisé (forceps, ventouses) et pour t'éviter de devenir incontinente si ton périnée souffre trop.

Mais les recherches démontrent, que trois mois après ton accouchement, si tu as subi une épisio, tu as plus de chance de te faire caca dessus !

Oui oui, on peut devenir incontinente fécale les meufs !

Alors là, niveau sexytude, t'es au top avec ta poche de colostomie ou tes couches de mémé Gertrude quoi !

D'ailleurs, au pays des Grukeugruck (Ikéa, Suède), ils ont bien compris que l'épisiotomie c'était nul et même plus à la mode :

Si tu accouches là-bas, tu n'auras que 6% de chances d'en avoir une.

Alors pourquoi, en France, cela met autant de temps à changer ?

Parce que les gynécologues, on leur a appris que c'est comme ça qu'il fallait faire et que faire évoluer les mentalités n'est pas facile.

J'ai vécu un accouchement avec épisiotomie et l'autre sans.

J'ai donc vécu deux suites de couches complètement différentes.

En 2009, on m'a donc "bien coupé" pour faire passer les forceps qui extirpaient mon fils de mon ventre.

Je n'ai rien senti sur le moment, ni même à la suture, car j'étais sous péridurale.

Mais le mois qui a suivi, j'en ai chié.

Il fallait se laver avec de la bétadine, sécher délicatement après chaque douche, on m'avait même conseillé de me sécher la foufoune au sèche cheveux, non pas pour un brushing au top, mais pour aider à la cicatrisation des points et éviter l'infection.

je m'asseyais sur un petit coussin et chaque mouvement était un supplice.

J'ai respecté toutes les consignes, pourtant un point a sauté.

J'ai refusé de retourner à la maternité de peur que l'on me recouse sans anesthésie et ai souffert comme jamais.

On ne s'en rend pas forcément compte en temps normal, mais avoir mal à cet endroit, c'est très embêtant pour plein de choses comme faire caca !

Oh, ça va hein, tout le monde fait caca non ?!

Eh bien, pousser lorsqu'on a une épisio, cela relève de la torture dans une prison secrète des Etats-Unis.

La cicatrisation a été très longue et au moment de reprendre les rapports avec Machoman, cela a été très douloureux.

Il y a un mois et demi, j'ai vécu un accouchement sans épisiotomie, cette fois, c'est mon col qui s'est déchiré.

On pourrait croire de prime abord que c'est affreux.

Et bien figure-toi que je n'ai ressenti aucune douleur ni pendant, ni après.

J'ai pu m’asseoir, bouger, prendre ma douche, faire pipi, caca, une heure après mon accouchement... sans sensations désagréables ni brûlures.

J'étais au taquet, prête à sortir alors que je venais d'accoucher.

Mon col, je n'ai pas eut à m'en soucier, aucun soin particulier à réaliser, il a cicatrisé tout seul comme un grand.

Machoman et moi avons repris notre intimité lorsque nous en avons eu envie, sans stress, sans crainte de souffrir et sans douleurs.

Un mois plus tard, avec accord de ma gynécologue, j'ai pu retourner à la piscine.

Alors oui, si on peut éviter l'épisiotomie, je ne comprends pas qu'on la pratique encore!

Je m'en fiche complètement que ce soit dans les mœurs de faire une épisiotomie, je suis abasourdie que l'on banalise cet acte qui a des conséquences plus que douloureuses et parfois irréversibles. (heureusement, toutes les femmes ne vivent pas les suites d'une épisio comme moi je l'ai vécue).

Lorsqu'on est sur la table, on est soumises aux décisions du personnel médical en qui on pense avoir confiance, qui est censé être bienveillant pour bébé mais aussi pour nous.

Nous ne sommes pas que des couveuses qu'il faut vider passer les neufs mois, nous sommes des mères, nous sommes des femmes, nous sommes des personnes.

Il serait temps que certains gynécologues revoient leurs façons de faire, le principal pour éviter les prolapsus (descente d'organes ma Brenda), les incontinences urinaires et fécales, étant de faire sa rééducation du périnée auprès d'une sage femme ou d'un kiné (dans l'idéal suivant l’accouchement, mais faisable même plusieurs années après) !

J'ai rendez-vous avec la kiné cet été, je sens que ça va bien me saouler, mais après, j'aurais une foufoune en béton armée ! (non je ne pourrais pas casser des noix avec, quelle idée ?!), je t'en parlerais bientôt !

Et toi, tu as eu une épisio ?

Commenter cet article

charlotte-prl 30/07/2014

J'ai accouché il y a 1 mois et demi maintenant j'ai eu l'episio sans avoir recours au forceps ou quoi que ce soit. Cependant la sage femme m'a dit que l'episio était pratiquement systématique ! Et j'ai eu de la chance cicatrisation en 15 jours aucune complications !

Paul 31/07/2014

La pire des positions pour accoucher est celle sur le dos. Dans les autres, le bébé passe bcp plus facilement, l'épisio ne se justifie quasi plus et la déchirure est rare.

val 15/09/2014

Oh que oui j'ai eu une épisio avec demi forceps (cuillère) avec un hématome latéral et comme toi j'ai souffert le martyr, c'était il y a 10 ans et je m'en souviens comme si c'était hier

Emilie 16/09/2014

Entièrement d'accord...PAS d'EPISIO!
Je n'en ai JAMAIS fait...
Emilie, sage-femme

Séverine 21/09/2014

Pour mes deux enfants j'y ai eu droit et c'est sur qu'on ne demande pas votre avis et c'est très très douloureux. Je peux dire aussi qu'il est plus difficile de retenir les urines. On m'a dit que ce serait plus facile car deux gros bébés de passes 3kg 500.