Drama queen, ou les spasmes du sanglot

Publié le par Hysterikmum

Drama queen, ou les spasmes du sanglot

Pour certains, les spasmes du sanglot sont une maladie, pour d'autres ils sont provoqués par l'enfant, dans le but de faire du chantage.

Mais qu'est-ce que c'est exactement, le spasme du sanglot?

Avec Machoman, nous l'avons découvert pour la première fois, lorsque le Dictateur, tout juste âgé de 1 semaine s'est mis à ne plus respirer lorsqu'une crise de larmes prenait trop de proportions et que nous ne trouvions pas assez rapidement ce pour quoi il pleurait.

Il se mettait alors à avoir de plus en plus de mal à reprendre sa respiration et finissait par ne plus respirer (faire une pause respiratoire), la bouche grande ouverte de laquelle plus aucun son ne sortait.

Il virait au rouge écrevisse, puis progressivement au violet/bleu, c'est la cyanose.

Nous n'avons heureusement jamais eu d'évanouissement car, je ne sais pas pourquoi, la première fois que nous avons assisté à cette crise, Machoman s'est instinctivement mis à lui souffler sur le visage et le Dictateur a repris son souffle.

Pour les enfants qui en arrivent au malaise, l'apnée causée par les spasmes du sanglot, provoquent des difficultés à irriguer le cerveau et donc la perte de connaissance, qui même si elle est impressionnante, n'est pas dangereuse pour l'enfant (si celle-ci ne dure que quelques secondes).

D'où vient cette perte de connaissance ?

De la sur-stimulation du nerf pneumogastrique, qui va envoyer l'information au coeur de ralentir, provoquer une chute de tension et donc la mauvaise irrigation du cerveau.

C'est complexe hein.

5% des enfants de 6 à 18 mois connaîtraient au moins une fois les spasmes du sanglot.

Alors, dès qu'un spasme du sanglot pointait le vilain bout de son nez, et pour éviter d'en arriver au malaise (qui m'aurait fait paniquer), nous soufflions sur le visage du Dictateur.

Non, non, ne crois pas qu'il faille avoir une haleine nauséabonde pour surprendre bébé, le simple fait de lui souffler dessus l'étonne déjà bien assez.

Bien évidemment, l'Impératrice qui se prend pour un petit clone du Dictateur, a aussi commencé tôt à faire ces fameux spasmes.

Je ne pense vraiment pas qu'un bébé de deux mois ait la volonté de manipuler ses parents en se provoquant une syncope, que l'on pourrait comparer à un malaise vagal chez l'adulte.

Et lorsque j'ai appris ce que cela provoquait physiquement, j'en ai été encore plus convaincue.

J'imagine, que lorsque cela arrive, c'est que ma toute petite est dépassée par ses émotions, qu'elle en arrive à un point où, il lui est impossible de se calmer.

Nous apprenons à nous connaitre depuis deux mois, je distingue maintenant différents types de pleurs:

- les basiques : couches, faim, envie d'être dans les bras

- les pleurs de douleurs

- les pleurs de colère, les râles d'énervement ou d'impatience

Ce sont les derniers qui finissent souvent en spasmes.

Ma petite Drama Queen n'est pas encore la nouvelle star d'Hollywood, mais une chose est sûre, elle sait se faire entendre ...

PS: il est tout de même important d'en parler à son médecin si cela vous arrive, pour ne pas passer à côté d'autre chose, comme de l’épilepsie par exemple.

Personne ne serait être de meilleur conseil que votre médecin, internet n'étant pas un outil de médication ;)

Commenter cet article

Benjamin Freud 02/08/2014 20:48

Personne ne serait être de meilleur conseil que votre médecin, internet n'étant pas un outil de médication ;) Ca c'est bien dit!!

Vinie 14/07/2014 17:08

Jamais connu avec mes 2 gars mais j'imagine que ce doit être impressionnant ! :-/

Mélanie 13/07/2014 23:36

Comme j'aime tes articles!! Superbe. Tu qais je quis nee en 1980... Y'a quoi... 25 ans a peine... Ben j'en faisais bcp. Je suis asthmatique et donc cela a un lien aussi mais a l'epoque on considerai cel comme du caprice et on preconisait aux parents de laisser le bebe se calmer seul dans sa chambre... Voila voila... J'ai du manquer d'oxygene je crois... C'pour ça que je suis un peu... 'Fin bref. Alaia en a fait et meme conseil: souffler sur le museau. Autres temps autres moeurs. Mais cela aurait et a du pour certains pu etre plus grave..,