J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette

Publié le par Hysterikmum

J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette

Oh oui, tu le sens venir le billet de blog coup de gueule!

Tu sens en lisant ce titre que je me suis embarquée dans une sacrée galère.

Depuis que la voiture a été recalé au contrôle technique, je n'ose plus la prendre en attendant que les réparations soient faites et puis Machoman travaillant énormément ce mois-ci pour pouvoir avoir des vacances en août, il lui faut la voiture à partir de 17 h.

C'est les vacances, nous ne partons pas (enfin peut-être un peu dans l'est pas loin, si les réparations ne sont pas trop chères), donc il faut occuper mon Dictateur.

J'ai épluché tous les sites de bons plans en région parisienne pour les enfants, puis ai fait un planning de nos vacances.

C'est ce qui m'a amené à prendre le RER lundi, pour aller aux Invalides et profiter de la rencontre francilienne avec les militaires.

J'ai du prendre 2 RER, je vais te raconter en toute objectivité mon expérience :

Etant en zone 2, mon enfant ayant presque 5 ans, j'ai dû payer 2 tickets aller, 2 tickets retours pour 7.95€ en tout.
Les tickets de mon fils étaient réduits car "enfant".

Partant du principe que des tickets enfants sont vendus, c'est que les enfants "peuvent" emprunter ces moyens de transport.

J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette

Première bonne surprise, dans ma gare RER B, il y a une machine qui composte les tickets avec une très grande porte automatique pour pouvoir passer avec la poussette.

Deuxième bonne surprise, il y a un ascenseur.

Je suis plutôt confiante pour la suite.

Mais c'était sans compter le changement de ligne.

J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette

Arrivés à la station St-Michel, nous devons prendre une correspondance, le RER C.

Je ne prends pas souvent les transports, alors je suis perdue.

Je trouve tant bien que mal la direction que je dois emprunter et je tombe nez à nez sur un escalier OU un escalator...

Bon, je me dis que j'ai de la chance d'avoir au moins un escalator.

Mais le hic, c'est que je n'ai pas qu'une poussette,j'ai aussi mon Dictateur qui, peu habitué aux escalators est un peu titubant.

Je tiens d'une main mon fils, d'une main la poussette qui avec l’ascension de la marche se met à se surélever.

Je me concentre pour que tout ce petit monde, y compris moi, ne loupe pas la sortie de ce fichu escalator.

J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette

J'arrive enfin (non sans mal) sur le quai.

Mais lorsque le RER arrive, j'ai un problème : il me faut faire monter mon fils dans le wagon et faire grimper ma poussette par-dessus l'immense trou qui sépare le quai du wagon, tout ça, avant que le bip sonore ne retentisse.

L'écart entre le quai et le wagon est plus important que la corpulence de mon fils, si je ne le tenais pas et qu'il glissait, il tomberait sans problème dans cet espace.

Je panique un peu, je tiens le Dictateur d'une main pour qu'il ne parte pas trop loin au cas où il faille que je le sorte d'urgence du wagon.

Un usager me voit galérer et m'aide, ouf, merci monsieur.

Pour descendre, c'est le même calvaire, peut-être même en pire.

J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette

Après avoir profité de notre après-midi, voilà le moment du retour.

Je suis assez échaudée par ma première expérience et j’appréhende n'imaginant pas que cela pourrait être pire.

Aux Invalides (station RER), je descends sur un escalator, je manque de faire un grand écart parce que je ne peux moi-même pas me tenir et suis en équilibre entre plusieurs marches.

Il n'y a pas cette grande porte que j'avais emprunté à l'allée.

C'est un espèce de sasse que je dois passer avec la poussette et le Dictateur.

j'appuie sur le bouton, le sasse s'ouvre, je pousse tout le monde à l'intérieur avant que cela ne se referme.

Mais sous le coup de l'empressement, je n'ai pas sorti les tickets de mon sac.

le sasse s'ouvre des deux côtés, sauf lorsque quelqu'un est dedans.

De chaque côté des gens s'impatientent, c'est encore pire que lorsque l'on cale au feu vert en voiture et que les autres automobilistes klaxonnent.

Je passe un ticket, un décompte commence, au zéro je repousse tout le monde à l'extérieur avant que cela ne se referme sur nous.

Comment je fais pour le deuxième ticket ? ba je n'en sais rien et hors de question de faire passer mon fils de 4 ans et demi, tout seul de l'autre côté pour qu'il composte son ticket.

j'ai les deux tickets en mains, tant pis, si on se fait contrôler, j'expliquerais en espérant tomber sur quelqu'un de compréhensif et humain.

Cette fois, ni ascenseur, ni escalator, uniquement des escaliers à emprunter.

J'ai été étonnée qu'on me propose de l'aide, cela a été une de mes chances, mais je doute que le soir, après une journée de boulot, tout le monde ait envie d'aider une maman avec son gamin d'une main et une poussette de l'autre.

Je regrimpe dans un RER avec l'aide d'un contrôleur qui lui-même a admis du bout des lèvres, que pour les personnes avec poussette, c’était le parcours du combattant (en fauteuil roulant c'est juste impossible).

D'autant plus, que pour corser les choses (rigolons un peu), ce RER que j'emprunte cette fois, a non seulement des escaliers, mais aussi deux rambardes qui séparent l'entrée/sortie en trois.

La galère pour faire rentrer les roues arrière de ma poussette ...

Et la même galère pour en descendre, avec l'aide d'une dame, qui m'a dit être aussi une maman et comprendre les difficultés du voyage avec des enfants.

Je suis rentrée chez moi épuisée, non pas par la journée, mais par mon voyage en RER.

Mes enfants sont entiers, mais j'ai été très tendue tout du long.

Ce soir, je ne diffame pas, j'expose des faits, je dispose de photos prouvant mes propos, je peux citer les gares et stations empruntées et ai mes titres de transport pour preuve.

Je ne trouve pas normal, que le tarif des tickets soient adaptés aux enfants, mais que le moyen de transport lui, ne le soit pas.

Je ne trouve pas cela normal que toutes les gares ne soient pas accessibles aux poussettes et fauteuils roulants et qu'on ne le découvre qu'une fois sur place, trop tard.

Je ne trouve pas ça normal que l'on utilise comme excuse qu'il "suffit" de demander de l'aide aux autres usagers, porteur de poussette n'est pas un métier et ils ont sûrement d'autres chats à fouetter.

Je ne trouve pas ça normal qu'il y ait un tel écart entre les quais et les wagons, sans sécurités, que certains aient en plus des escaliers et des rambardes.

Ce soir, j'adresse un énorme carton rouge à la SNCF et à la RATP (les métro, ce n'est pas mieux) qui ne sont pas les amis des familles.

j'espère vraiment que des changements sont prévus parce que, je n'ai pas le choix, si je veux pouvoir sortir mes enfants un peu pendant les vacances d'été, je devrais emprunter ce moyen de transport (un taxi c'est très cher).

Je me sens prise en otage entre mon envie de moins utiliser mon véhicule, de proposer des activités à mes enfants et ma crainte de reprendre le RER.

J'ai testé le RER avec un enfant, un bébé et une poussette.

Commenter cet article

pauline 25/11/2014 10:47

Et encore tu as de la chance ton ascenseur n etait pas en panne

AnneCécile 14/08/2014 15:03

A Marseille, c'est pareil... Très peu d'escalator pour le métro, et ne pensons même pas aux ascenseurs (mais il est vrai qu'avec seulement 2 lignes de métro, on ne peut de toute façon pas aller bien loin...). Le bus avec poussette, c'est aussi bien galère (on ne sait jamais si on va tomber sur un bus adapté ou pas), et le porte bébé, c'est mignon mais perso, avec 8kg de bébé, je ne tiens déjà pas plus de 15 min...
Donc on sort soit dans le quartier, soit en voiture (donc quand la voiture est en rade, ça limite les choix). Heureusement que pour l'instant, petite personne est un bébé et se réjouit de sortir toujours dans le même parc, mais ce ne sera surement pas la même chose dans quelques années !
Chapeau pour avoir tenté ce parcours du combattant, je pense que j'aurais abandonné avant même de commencer !

Julie 18/08/2014 17:24

Ahahah il ne faut pas baisser les bras Anne-cécile mais c'est vrai que c'est frustrant d'être limité en déplacements. tu sais mon fils a squatté le même parc pendant deux ans sans en être jamais lassé ! mais ce sont nous, les parents qui avons aussi besoin d'un peu de nouveauté et au final, ça plait aux enfants aussi

alice 17/07/2014 22:12

Dans ma ville, il y a le même problème dans notre gare: que des escaliers, aucun ascenseur, les rames bondées de voyageurs avec valises (ville touristique oblige). Actuellement, elle est en travaux et j'ai cru comprendre qu'ils allaient enfin installer ces fameux ascenseur. En attendant, je n'ai jamais osé prendre le train avec mon fils quand il était encore en poussette. Oui, l'écharpe est une solution, mais quand ton bébé fait déjà un sacré poids et que tu pars pour toute une journée, ce n'est pas toujours une bonne solution. Mais c'est surtout pour les personnes handicapées que je trouve cela scandaleux, car si avec une poussette c'est galère, on arrive quand même à se débrouiller. Ces personnes doivent faire appel à une aide en gare et chaque voyage demande du coup une logistique folle pour elles.

Julie 17/07/2014 23:37

oui voilà, à la journée ce n'est pas évident. et on est carrément d'accord c'est honteux, je pense qu'on peut même parler de discrimination envers les personnes à mobilité réduite ...

Nenitiiita 17/07/2014 14:32

Moi jsuis sur la ligne B et comme je te comprend ! Juste en lisant le titre j'etais depitée ! Ils ammenagent sois disant mais a chaque fois que jsuis sortie les ascenseurs etaient en panne , les gens qui poussent qui soufflent tout ça j'ai craquée !! Pour moi c'est porte bebe quite a ressembler a une mule entre le porte bebe , le bebe, le sac a langer et les sacs .

Julie 17/07/2014 23:35

Ahahah c'est clair qu'avec le porte bébé ou l'écharpe on devient chargée de partout ... c'est qu'un tout petit bébé ça a besoin de beaucoup d'affaires mine de rien !

La Prune 17/07/2014 12:25

Je ne calque mes voyages que sur les lignes acceptant les handicapés (donc la A en fait, et le métro 1, c'est à peu près les seuls) quand je dois aller en poussette, tellement ça m'angoisse ! Alors avec un enfant en plus ça doit juste être l'ENFER !!!

Julie 17/07/2014 23:34

arf oui du coup, qu'avec le A, ça limite les voyages ... (le pire c'est que le B et le C, ont un logo handicap sur leurs portes ...je me demande bien comment c'est possible ...)