La blague de la réforme ! [pavé dans la mare]

Publié le par Hysterikmum

La blague de la réforme ! [pavé dans la mare]

Ceci est mon troisième pavé dans la mare.

Le pavé dans la mare, c'est un exercice initié par la Mère cane (http://www.lamareaucanard.com/) qui consiste à vider son sac lorsque le besoin s'en fait ressentir, de dire ce que l'on pense sans prendre de pincettes, de ne pas avoir peur du jugement des autres.

--------------------------------------------------------

Ce n'était pas nouveau, qu'on le veuille ou non, la réforme elle finirait par passer partout.

Certaines communes comme la mienne avaient joué les "mauvaises élèves" en faisant traîner le truc cette année, pas comme ces premieres de la classe qui avaient tout mis en place dès que la décision de cette réforme avait été prise.

J'étais plutôt contente que ma commune fasse front contre cette réforme, parce que nous sommes en zone de ZEP et que concrètement, les "moyens supplémentaires mis en place", je ne les vois pas alors, je savais que les temps de transitions seraient de grosses supercheries.

Je ne reviendrais pas sur ce que je pense de l'école du Dictateur, ça risquerait de m'énerver.

Dans ce pays d'égalité qu'est le nôtre, dans lequel les enfants devaient avoir droit aux mêmes enseignements et à la même qualité d'apprentissage, tout ça c'est fini.

Pourquoi ? parce qu'il n'y a pas de cadre strict, en gros toutes les communes font ce qu'elles veulent et aussi comme elles peuvent, en fonction de leurs moyens ( ça coûte de l'argent de monter des projets, d'embaucher du personnel qualifié et/ou de former des gens), pour ma commune et au vu des informations transmises ce serait un coût de 900 000€ ( oui, je sais pas comment ils font leurs calculs, je trouve ça énormes, ils avaient peut-être l'intention de faire intervenir le cirque Zavata dans la commune pour faire les périscolaires à ce prix-là, ou d'implanter un centre de recherches spatiales).

L'année dernière, il y a eu des réunions d'information, de réflexions avec Madame le Maire, autour de la réforme.

Il ne faut pas avoir fait science Po pour savoir que si la commune continuait à faire front, elle devrait payer des amendes (si si, même que c'est Jean-Pierre qui l'a dit au 13h), mais il a été annoncé avant les vacances, que nous garderions les 4 jours d'école.

Et puis hier, j'ai reçu cette lettre qui m'a fait rire jaune :

"le Préfet "enjoint" la commune d'appliquer sans aucune concession le nouveau cadre horaire dès la rentrée 2014."

Non, comment ça, oh ! c'était pas prévisible tout ça ( ironie hein).

En gros, l'amende doit être plus chère que le budget nécessaire à la mise en place de la réforme, parce qu'on annonce, là, noir sur blanc, que la réforme sera bien mise en place dès le 2 septembre.

Sont-ils au courant que les gens qui travaillent ont certainement dit à leurs patrons qu'aucun arrangement de leurs horaires n'était nécessaire ?

Qu'en plus d'avoir multiplié les absences, les grèves sans services minimums (au moins 15 jours l'année dernière) qui a bien dû mettre certains dans une situation difficile avec leurs employeurs, ils mettent encore de nombreux parents au pied du mur ?

Et sont-ils au courant que certaines familles sont encore en vacances en ce 19 août et qu'elles ne découvriront cette "nouvelle" que le jour J ?

Et donc faisons le point sur l'aménagement prévu :

  • école tous les jours de 8h45 à 11h45 (fin de journée pour le mercredi)
  • Pause déjeuné de 2h
  • Reprise de 13h45 à 16h le lundi, mardi, jeudi et vendredi (pour les enfants qui font la sieste, autant ne pas les mettre alors, à moins que l'école ne devienne une garderie ?!)
  • en maternelle, pas de "transitions" comme les appelle le gouvernement entre le temps scolaire et péri-scolaire, pas de projets menés, pas d'ateliers, rien, on passe direct en périscolaire. Peut-on alors m'expliquer l'intérêt de cette réforme quand dans d'autres communes, les enfants apprendront à jouer d'un instrument, s'initieront à un sport ...
  • en primaire, une "transition" de 30 minutes. Que peut-on faire avec ces ridicules 30 minutes ? RIEN (je rappelle que j'ai été animatrice pendant 6 ans et qu'ayant été sur le terrain, je sais ce qu'il est possible de mener en 30 minutes ou pas, trente minutes, c'est la sortie et le rangement de matériel point).

Voilà, dans ma commune on applique la réforme à l'arrache, à la dernière minute et elle n'apportera rien aux enfants.

Merci le gouvernement de créer encore plus d’inégalités entre les enfants, de ne rien offrir de plus à mon enfant qu'un jour de plus qu'une demi-journée de plus à l'école (comme lorsque j'étais enfant et que j'allais à l'école le samedi, tu sais ce truc sur lequel finalement, ils sont revenus en arrière).

Merci pour ce retours en arrière quant à la condition des femmes ( oui sans vouloir faire de généralités, ce sont souvent les femmes qui s'adaptent au rythme des enfants et qui doivent prendre des mi-temps ou être au foyer).

Je suis saoulée et me demande ce que sera l'avenir scolaire de mon enfant.

Commenter cet article

Arnaud 25/08/2014 12:39

Bonjour, vos dessins sont très drôles et plein de personnalité ! Avez-vous déjà pensé à les diffuser sur un site indépendant du blog où vos talents d'illustratrice seraient mis en valeur ? Cela en vaut la peine je pense. A méditer...

f4iry 20/08/2014 12:28

Que je te rassure nous aussi elle est appliquée à l'arrache... Je suis prof dans 3 écoles différentes dans 1 commune riche (troyes) et un village... je pourrais faire le comparatif...

mems 19/08/2014 22:22

ben oui marre. chez nous (on doit pas etre loin celine) les activités des tap sont faites par des bénévoles. ceux des asso du village pelote basque, chant, jeux, gascon/basque. sur le papier ça semble bien. mais le personnel de l'ecole nous a prévenu: les bénévoles ne sont la que par bonne volonté. si ils veulent ils se désengagent... et puis ce ne sont pas des professionnels de l'animation... en 45 minites que feront ils? je suis écoeurée aussi. chez nous les horaires c'est 9:10/12:10 13:30/15:45 puis tap jusqu'a 16:30. puis perisco. et le mercredi matin 9:10/12:10. les enfants seront fatigués mais n'auront aucun bénéfice particulier. c'est trop disparate. sur les communes qui ont les moyens les activités mieux reparties (genre sur deux apm seulement) leur permettront de mener des projets supers. et mes autres... ben ils feront des jeux de cour....

Mems 21/08/2014 09:53

Effectivement, j'adore ce coin du béarn, ou toute ma famille vit d'ailleurs! . Je suis a sorde a coté de peyrehorade.^^

celine 20/08/2014 14:44

Mems je suis du côté de Navarrenx à quelques km du pays basque... donc non on doit pas être loin...

celine 19/08/2014 21:21

coucou

Alors ici, la question ne se pose pas, puisque nous avons décidé de le mettre en privé pour toutes les choses que tu as soulevé... il était hors de question qu'on nous impose des choses, des activités (pelote basque ici)...et des horaires à la mord moi le noeud... marre de ces réformes en bois... t'as raison râle !!!

f4iry 20/08/2014 12:30

Tout part toujours d'une bonne intention... Mais sans moyen il n'y a que l'intention qui est bonne... Le gouvernement cherche juste à marquer son passage dans notre grand n'importe quoi des réformes scolaires :D

Princesse Vivi 19/08/2014 19:42

Je ne suis ni pour ni contre la réforme ; elle crée des inégalités entre les communes riches et les plus pauvres... et du coup les activités proposées aux enfants ne suivent pas... Mais dans le fond, cette réforme, elle partait vraiment d'une bonne intention.
Je trouve que dans ton cas, c'est contre ta commune qu'il faudrait pester : si elle avait réfléchi aux moyens d'appliquer la réforme, il y a un an, dans le cas où le gouvernement ne reculerait pas (c'était à envisager!), plutôt que de tout précipiter au dernier moment, ce serait moins chaotique aujourd'hui... Parce que des communes qui ont fait avec les moyens du bord, qui sont contre la réforme, il y en a, mais pour préserver les enfants elles se sont préparées à cette rentrée...!