Mon image

Publié le par Hysterikmum

Mon image

Ça ne date pas d'aujourd'hui, on ne peut pas dire que je sois totalement à l'aise avec mon image.

Il y a trois ans, j'ai fait Weight Watchers et j'avais perdu 35 kilos et malgré cette perte incroyable, le fait que je rentrais dans un 42 (ouai ouai Brenda, un 42 me convient très bien tu vois), que je pouvais entrer dans un magasin et choisir des vêtements sans les essayer, sachant qu'ils m'iraient (oui ça c'est le méga kiff), je me suis laissée submerger par mes problèmes et ai réagit de la seule manière que je connaisse, en mangeant.

Et forcément, même si le principe de WW est de manger à sa faim, ce n'est pas de manger jusqu'à en avoir mal au ventre, je suis boulimique.

Ça fait drôle d'écrire ce mot noir sur blanc.

Ça me fait aussi un peu peur aussi, parce que j'ai peur que tu me juges.

Je pense que tout ça vient de mon enfance, je me souviens que lorsque j'étais jeune, ma mère m'avait déjà mise au régime alors que j'étais juste un peu ronde.

Elle-même était au régime en fait.

Au goûter, j'avais dans un tupperware une tranche de pain complet, un petit fromage et un fruit de saison.

C'est un goûter hyper équilibré, on en convient bien, mais lorsque tous les autres enfants mangent des pépito, des galettes St Michel, des Kinder délices (oh ça c'était mon rêve ultime), mon goûter me semblait être une punition.

Lorsqu'à l'adolescence, j'ai été en internat car ma mère et moi ne pouvions plus nous supporter, ça a été la foire à n'importe quoi.

J'ai eu envie de plaire, j'ai arrêté de m'alimenter correctement pour être plus mince et lorsque je rentrais le weekend, je me jetais sur les placards.

Voilà comment mon enfer a commencé, en silence, caché.

Ce n'est pourtant pas la volonté qui me manque, mais j'ai l'impression d'être parfois prisonnière de mon corps, d'être témoins de ses pulsions.

Trois mois après avoir accouché, on ne peut pas dire que je sois réconciliée avec moi-même et encore moins avec mon ventre qui a subi les outrages du temps, des yoyos, des grossesses.

Après une grossesse, on est toujours un peu entre deux, on a plus ce gros bidon de grossesse mais pourtant, on ne sera plus jamais comme avant.

Et mon corps, il va bien falloir que je l'apprivoise, que j’apprenne à le regarder autrement qu'avec cette haine ce dégoût , que j'accepte qu'il ait encore changé, pas en s'améliorant, mais qu'il ne tient qu'à moi de reprendre le contrôle.

Je n'ai plus envie de traiter ce corps qui a porté la vie comme un porte manteau sur lequel on balance des fringues moches, sombres, qui cachent, parce que ça, ça n'est pas moi.

j'ai envie de faire ressortir celle que je suis vraiment, de mettre de la couleur et un peu de folie dans mes tenues, de porter de nouveau des jupes et des robes, comme il y a trois ans, même avec ces kilos en trop.

J'ai envie de me plaire, d'avoir un look rockabilly/ pin up au quotidien, de l'assumer, de me sentir BELLE toute nue , d'être fière de mon image !

Commenter cet article

Audrey 17/08/2014 20:49

Pas très original ni très rassurant, mais c'est une vérité : tu n'es pas la seule à être confrontée à ce genre de petit malheur. Mais la grossesse donne une justification positive aux kilos en trop, qui plus est si ces derniers sont logés sur le ventre. Je trouve qu'ils sont plus faciles à accepter. Sois heureuse et épanouie. Le reste...

Béran 19/08/2014 23:17

Ou la beaucoup de mots aurait pu être les miens! Ma grossesse n'est pas vraiment responsable de mes biiiiiiip kg mais mon comportement avec la nourriture peut plaider coupable ! Je me fixe également 80 kg après tout moi et le 36 on s'est quitte à l'âge de 12 ans ; il est grand temps d'être une femme qui s'assume !! Moi je veux bien me mettre un gros coup de pied aux fesses avec toi!!!

Julie 18/08/2014 17:18

Oui ça c'est triste, je ne suis pas la seule mais je ne veux pas que mes grossesses justifient mon poids actuel car elles n'en sont vraiment pas responsables. Il faut savoir se mettre un bon coup de pieds aux fesses aussi hihi. <3

mmt_nath 17/08/2014 10:47

J'ai aussi fait WW. J'ai perdu une bonne 10aine de kg, 3 ans avant ma grossesse pendant laquelle j'en ai pris ... 18 !! (oui oui, on conseille généralement 9 à 12... mais ce sont les magazines et les gynéco hommes qui conseillent alors que quand on sonde autour de soi, on n'est plus près de 15-20 non ? :) A l'accouchement, j'en avais perdu une 10aine. Il en restait donc une 10aine en trop. J'avais décidé de vivre avec les vêtements que j'avais dans cette taille là, sinon je craignais de rester à ce poids. Il m'a fallu presque 2 ans pour etre dégoutée de porter toujours la même chose et j'ai refait WW. D'abord seule chez moi : zéro succès. Puis je suis allée aux réunions. Cela fait de ça 2 ans. La vie étant loin d'être un long fleuve tranquille, j'ai repris qq kilos. Pas mal de soucis à gérer en ce moment, tendance à me jeter sur le pain et le fromage plutôt que sur les fruits alors j'ai repris WW chez moi. Histoire de perdre ces qq kg de trop mais aussi histoire de me canaliser le temps que la tempête passe. Ca a l'air de fonctionner. J'en ai perdu 2, il m'en reste 2. Je ne me mets pas la pression autant que quand j'allais en réunion. Et je vis mieux cette période de stress finalement. Du moins plus sainement en terme d'alimentation, c'est sûr.
Je te souhaite de trouver ta voie, ta solution pour être bien comme tu le souhaites, avec changement ou pas.

mmt_nath 18/08/2014 19:47

Je comprends ce que tu veux dire par rapport au regard des autres aux réunions. Mais tu sais, tous ceux qui y vont n'y vont peut être pas pour les mêmes causes racines mais par contre, tous avec les mêmes conséquences et le même but (hormis peut-être la mamie qui vient régulièrement, limite comme si c'était sa sortie de la semaine tous les 2 ans, si si, je te jure, j'ai vu qq femmes qui avaient dû faire WW toute leur vie !), même si c'est avec des degrés divers. On sait toutes (oui parce que j'ai rarement vu des hommes tout de même) la difficulté que ca représente en terme d'image notamment. Personnellement, j'en avais besoin pour le côté "coaching" de la réunion. Passé les 1eres impressions d'être dans le film des inconnus "le tabac, c'est tabou, on en viendra tous à bout", j'ai trouvé que ça m'aidait vraiment.Et puis chacune partage ses astuces. Elles ne conviennent pas à toutes mais ca permet parfois de trouver des idées quand on a des blocages sur qqch.

Il y a une chose qui me semble importante : que toute la famille participe, pour que tu te sentes soutenue. Je ne veux pas dire par là de mettre tout le monde au régime mais que tu ne prépares pas des repas spécifiquement pour toi. Même si on mange à sa faim avec WW, manger différemment du reste de la famille, à mon sens c'est frustrant et contre productif sur le long terme. En plus, les bases de WW sont saines. Donc pour les enfants, c'est aussi leur donner de bonnes habitudes jeunes. Et puis ... ca ferait du bien à beaucoup de messieurs, surtout après 2 enfants ;)

Bon courage en tout cas.

Julie 18/08/2014 17:16

J'ai fais WW chez moi ici, je ne voulais pas subir la pression d'inconnus alors que j'ai déjà vécu cette pression enfant. J'ai l'intention de recommencer et je me fixe comme objectif 80 kg. Je n'ai pas envie de passer ma vie dans les régimes, mais j'espère que cette fois-ci, je serais tenir le cap et ne plus me laisser submerger par mes émotions . merci pour tes encouragements <3

Adeline 16/08/2014 23:45

J'aurais pu écrire chacun de tes mots... La relation avec ma mère, elle-même peu confiante en elle, au régime depuis mes premiers souvenirs... Toujours à vérifier (et me faire la remarque) si j'ai maigri ou grossi...
Grosse source de conflits...
Des bisous !

Julie 18/08/2014 17:15

Je compatis Adeline, je sais que ma mère m'a déjà dit qu'elle me trouvait "grosse" lorsque j'étais ado et qu'à l'époque, je ne l'étais pas vraiment ... Difficile de déchifrer son image dans un miroir après ça

Maud 16/08/2014 07:35

Je suis pas psy... Mais tel que tu racontes ton histoire,ça me donne l'impression d'un problème avec ta mère... Plus que d'un problème avec la bouffe... ;-)
Comme dit christelle tu as déjà fait la démarche, c'est un bon bout de chemin...
Bon courage !

Julie 18/08/2014 17:14

C'est évident que mon passé et même mon présent inexistant avec ma mère est en lien avec mon problème. J'en avais parlé dans un vieux billet, trop de choses se sont passées pour que je grandisse sereinement. Mais bon, ce blog m'aide a exorciser tout ça et cela me fait un bien fou

Claire 15/08/2014 23:28

Vivre sa vie en couleurs c'est le secret du bonheur :)

Julie 18/08/2014 17:12

c'est sur !