La musique des mots

Publié le par Hysterikmum

La musique des mots

Si tu me suis depuis un moment maintenant (éh, le blog a bientôt un an !), tu sais à quel point je ne veux pas devenir comme ma mère.

Mais s'il y a bien une chose bien, qu'elle m'a offert et que je ne peux pas retirer, c'est bien le goût des livres et des mots.

Son vocabulaire trop "soutenu" m'aura fait enrager lorsque j'étais adolescente, mais avec le recul, ce sont les mots qui permettent de se sociabiliser avec les autres, de tenir des conversations, de comprendre ce que l'autre dit et attend de nous.

Avec mes enfants, je n'emploierais pas ces mots qui ont mis de la distance entre elle et moi, ces mots qui me semblaient être autant de petits couteaux marquant nos différences.

Je n'emploierais jamais le mot "risible" lorsque je m'adresserais à mes enfants.

Ce mot, je l'ai vécu comme du mépris venant d'elle, comme si elle me trouvait si ridicule qu'il en faille utiliser un mot que je ne comprenais pas à l'époque.

Et quoi de plus dur, de plus frustrant, de plus énervant, que de ne pas comprendre ce que l'autre nous dit.

Mais d'aussi loin que je me souvienne, elle m'a apporté ces fabuleux voyages autour des livres et de ce fait, des mots.

De Roald Dahl, avec "La potion magique de George Bouillon" et bien d'autres, au "Petit Prince" de St Exupéry, à "Broutille" de Claude Ponti, ce sont des centaines d'histoires qui ont bercé mes nuits.

Il y a eu ces livres qui m'ont fait rire comme "Graine de monstre" de Marie-Aude Murail, il y a eu ces livres qui m'ont rendu très triste comme "Au revoir Blaireau" de Susan Varles , il y a eu ces livres qui m'ont fait atrocement peur comme "J'ai peur du monsieur" de Virginie Dumont.

Et puis un jour, je me suis lancée seule.

j'ai lu sous ma couette, à moitié terrifiée les livres de la collection "Chair de poule", j'ai rêvé d'amour avec "Pour toujours" de Susie Morgenstern et je suis passée aux "contes de la comté" de Tolkien ( puis tous les autres de l'auteur) et ai découvert Weber et sa trilogie "Nous les dieux" et ai dévoré tous les autres.

La musique des mots

Je ne sais pas ce que l'Impératrice comprend des mots dont je l'abreuve.

Mais comme pour son frère, il a été dans l'ordre des choses, pour moi, de lui lire des livres.

Je suis toujours étonnée de la façon dont elle me fixe, regarde ma bouche, scrute la moindre expression sur mon visage et y répond lorsque je lui lis une histoire.

Quand je lui montre les images, ou fais bouger les parties mobiles d'un livre de tissus, elle semble vraiment s'y intéresser.

Parfois, je fais une lecture "commune" au Dictateur et à l'impératrice et à ce moment, même si elle écoute, ce n'est plus moi ou le livre le centre de son attention, mais son frère.

Dans son désir d'imitation, elle essaie peut-être de ressentir ce que lui ressent à ce moment, à l'écoute de ces mots qui forment une mélodie.

Il n'y a pas d'âge pour aimer que l'on nous raconte des histoires, il m'est même arrivée plusieurs fois, en lisant un passage d'un livre qui me plaisait vraiment, de le lire à Machoman pour partager ça avec lui.

Machoman lui, n'aime pas lire, il l'a toujours vécu comme une contrainte de l'école.

Sa mère n'a pas pu lui en lire, c'était une maman solo avec quatre enfants, elle était débordée et travaillait énormément pour subvenir aux besoins de ses enfants.

Parfois, il regrette de ne pas aimer ça (surtout lorsqu'il suit une série comme "Game of thrones" et voudrait savoir la suite qui est déjà publiée en livre ).

Le plus petit frère de Machoman, lui écoute des livres audios, c'est un bon compromis, je trouve.

Et le frère entre eux, lit énormément de livres.

La lecture, ce n'est pas une fatalité, ce n'est pas réservé qu'à une elite.

Et puis maintenant, il y a tellement de supports (livres papiers, ebook, audio book), d'endroits pour accéder aux livres gratuitement ou à moindres coûts (bibliothèque, vendeur de livres d'occasions, trocs ...) qu'il serait vraiment triste de s'en priver.

Je ne dis pas que plus tard, mes enfants aimeront lire.

Mais, pour le moment, et pour encore quelques années je l'espère, je bercerais encore leurs nuits avec la musique des mots.

La musique des mots

Commenter cet article

Nathalie 20/03/2015 08:48

Bonjour, vous aimez lire, vous lisez des histoires à vos enfants (et pas parce qu'il faut le faire, mais parce que vous aimez ça), c'est un moment de plaisir pour vous trois visiblement. Alors il serait vraiment étonnant qu'ils n'aiment pas lire ! Par contre, souvent on a tendance à arrêter de leur lire des histoires quand ils apprennent à lire et je pense que c'est une erreur. Qu'ils lisent de leur côté s'ils en ont envie, ou vraiment tout seuls si ça vient d'eux, mais je crois qu'il est important de continuer à les accompagner dans leur découverte de la lecture (c'est un moment de plaisir et de douceur partagé) Mais, bien sûr, tout ça n'engage que moi ! Bonne journée et bonnes lectures...

enora 12/09/2014 22:33

Je te rassure, mon plus jeune bébé lecteur cette année a 3 semaines... bon, il est là pour accompagner sa soeur, mais y a pas d'âge pour commencer... parole de pro! Et demain ça sera les plus grands ;)

Marjolaine Mamour 11/09/2014 13:18

Ici aussi on adore lire ! Tous !
Nos étagères débordent et j'adore ça :)
Craquotte est moins réceptive que Minus mais on lit des livres quand même !

Agathe 11/09/2014 12:13

d'aussi longtemps que je m'en souvienne, j'ai toujours aimé lire, et lire avec ma fille. Instinctivement, je lui ai même transmis le respect de l'objet (ils ne sont pas déchirés ou crayonnés), et on pourrait passer des heures à écrémer sa bibliothèque. Je crois que ça m'aurais fait de la peine que ma fille n'aime pas les livres, moi qui les aime tant ...

MissBrownie 10/09/2014 23:50

Mon homme est comme Machoman. Il dit qu'il éprouve une sensation de vertige devant la page d'un livre. Il a très très rarement lu des histoires aux doudoux mais c'est arrivé.
T-Biscuit et Chupa ont longtemps eu 1 histoire chacun chaque soir. Depuis que je ne lis plus avec lui, T-Biscuit ne veut plus lire. Chupa lit toujours avant de dormir mais depuis toute bébé, les livres la passionnent.
Chichi, je ne sais pas, il commence à apprécier mais ne reste pas très concentré et je n'aime pas avoir l'impression de lire dans le vide.

enora 12/09/2014 22:37

Ne t'inquiète pas pour ton petit, même si il fait autre chose, continue ton histoire, il suit ce que tu raconte même si il n'en a pas l'air... petit à petit il se posera....