La douceur des bébés

Publié le par Hysterikmum

La douceur des bébés

Inutile d'attendre l'adolescence pour se rendre compte que l'ingratitude des enfants commence bien tôt ma Brenda.

Lorsque tu es enceinte, tu te prives de manger du foie gras et du fromage qui pue, de faire du saut à l'élastique, ou de passer ta journée à faire les soldes.

Pendant neuf mois, tu te fais palper de partout pour être sûre que bébé est confortablement bien installé dans son petit nid douillé.
Et puis il y a l'accouchement, ce moment magique lors duquel tu fais la connaissance de ce petit être qui change à jamais ta vie.

Ce tout petit fragile, tu as envie de l'entourer de toute la douceur possible, tu le protèges de tes bras, tu lui caresses le visage et lui dit des mots doux.

Au début, bébé est tout crispé, ses poings sont fermés, ses bras repliés rigides et tu te mets en tête de lui faire comprendre que le monde lui tend les bras et que bébé aussi peut le faire en toute sécurité.

Mais quelle connerie ma Brenda !!!

Parce qu'une fois que bébé tend les bras, c'est le début de la souffrance pour toi !!!

La version officielle, c'est que l'Impératrice a commencé à nous montrer son affection en nous caressant le visage.

La version officieuse (la vraie quoi), c'est qu'avec les petits couteaux qu'elle a au bout des doigts, tu sais les machins qu'on appelle les ongles, elle a eu vite fini de me laminer le visage et celui de son père et de son frère.

Le Dictateur ça l'a vite saoulée, il faut aussi dire qu'il nous regratifie de son comportement de pré-ado blasé en ce moment.

Mais comme ça reste un petit garçon de cinq ans quand même, il me rapporte vingt fois par jour que sa sœur lui a griffé le visage... voir plus !

Parce que les griffures, c'est du pipi de chat ma Brenda, maintenant on se prend des beignes !

Au début, j'expliquais au Dictateur que sa sœur était encore petite et qu'elle ne maîtrisait pas ses mouvements.

Mais ça ne le satisfaisait pas vraiment, il se serait fait gronder s'il avait griffé l'Impératrice et pour lui, c'était VRAIMENT injuste. (mais quelle idée aussi de coller son visage au-dessus des cutters de sa sœur).

Mais depuis que l'Impératrice est passé au niveau supérieur avec à son palmarès coup de boules, envoie de hochet dans la tête, ou d'objets plus lourds sur les pieds, bisous mordants, cris et arrachages de boucles d'oreilles et de cheveux, rien ne va plus.

C'est vrai qu'elle est petite l'Impératrice, mais il serait temps d'apprendre la douceur.

Alors, je lui parle, je lui explique, lorsque ses gestes deviennent brusques je la retiens gentiment, l'aidant à finir son geste de manière plus douce et surtout, je lui dit "non" lorsqu'elle fait mal à son frère ou à quelqu'un.

Parce qu'il est gentil le Dictateur, mais il ne doit pas devenir le souffre douleur de sa sœur, sous prétexte qu'elle est petite.

Elle va grandir plus vite qu'on ne le pense et elle sera toujours "plus petite" que son frère, il ne faut pas que cela devienne une normalité de la laisser être brute.

Je le vois le Dictateur, il est content que je la reprenne, il a le smille même, lui répétant "tu vois, maman a dit que tu ne dois pas me faire mal".

L'autre soir, il s'est même assis juste à côté d'elle, par terre à côté de ses pieds (elle était dans la chaise haute) et la faisait rire ... juste pour qu'elle lui mette un coup de pied en bougeant.

Il s'est mis à crier "Mamaaannnnnnnnn, l'Impératrice ma donné un coup de pieeeeed !!!!".

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens qu'on va avoir droit dans les années futures à beaucoup de "c'est pas moi, c'est elle/lui !!".

Il va falloir trouver le bon dosage entre apprendre à l'impératrice à être plus douce, mais ne pas perdre de vue qu'elle est encore malhabile avec ses mouvements.

Ahhhh la douceur des bébés, je crois qu'on peut en parler que concernant leur peau.

Commenter cet article

Claire 28/11/2014 15:45

Ah là là, ici c'est Le Castor, bientôt 11 mois, qui mord et tire les cheveux. Il mord les doigts si on ne fait pas attention, il me mord l'épaule ou le décolleté pour me dire qu'il a faim, mais il ne mord plus le sein, c'est un progrès... Et il tire les cheveux : il tend les bras vers le visage genre "CALIN" et vlan, il choppe les petits cheveux là au dessus des oreilles et il tire ! Et il rigole parce que maman fait "aie ouille houyouyouille"... Cela dit, il donne moins de baffes qu'avant, comme quoi, ils finissent bien par comprendre et apprendre qu'il faut faire doucement. :)

Helena 27/11/2014 11:41

Votre récit est tellement réaliste. Ma fille nous tire les cheveux, mais aussi les boucles d’oreilles et les chaines. Le pire dans tout ça, c’est que ça la fait rire. Quand je repense à son petit visage heureux d’avoir arraché les cheveux de maman, j’avoue que ça me fait sourire, mais, sur le coup, ce n’est pas agréable. Le mois dernier, elle prenait un malin plaisir à mettre son petit doigt dans les yeux de tout le monde. Impossible de la prendre dans les bras sans qu’elle le fasse. Malgré tout, ça reste de bons souvenirs.

Mystsuki 26/11/2014 10:42

Le pire c'est qu'en plus ils peuvent faire très mal ces petits "chatons". Quand ils arrivent enfin à saisir une mèches de nos cheveux ou une boucle d'oreille et qu'ils tirent dessus de toutes leur force... Aille aille aille.
Mais c'est vrai qu'il n'est pas aisé de composer entre la force involontaire de bébé et l'aîné qui réclame une justice équilibrée. J'ai exactement la même chose ne ce moment à la maison, je compatis ;)

viagra 26/11/2014 09:52

Merci à ceux qui ont pris le temps de me lire

Maman Clémentine 25/11/2014 23:12

Je compatis, ici la notre elle tire les cheveux. Ouille.