Se faire aider au quotidien par son enfant

Publié le par Hysterikmum

Se faire aider au quotidien par son enfant

Je DE-TES-TE le ménage.

C'est chiant, c'est long, ça sert à rien parce que la poussière revient.

Je DE-TES-TE faire la vaisselle.
C'est chiant, c'est long, ça sert à rien et ça revient toujours à son point initial, c'est-à-dire l'évier.

Non je n'ai pas décidé de râler ce soir (quoique, je pourrais), mais plutôt de te parler de comment j'apprends la vie à mes enfants, ou plutôt comment je me débarrasse ( mère indigne) d'une partie de mon ménage.

Avant tout de chose, sachez que je n'ai pas transformé mon fils en elfe de maison (fan de harry potter bonjour !) et qu'il ne se tape pas TOUT le ménage, même si lui pense le contraire.

Que je te raconte, l'autre jour, je demande au Dictateur de m'apporter la vaisselle du repas pour que je puisse la mettre au lave-vaisselle (quoi, j'ai oublié de mentionner mon lave-vaisselle lorsque je te disais que la vaisselle c'était chiant ?).

"Pourquoi ?!" qu'il me demande.

Je ne sais pas ce que tu en penses, mais cette facilité qu'ont les enfants à te demander de te justifier pour tout est épuisante !!!

"Pourquoi ? Eh bien parce que l'on vit sous le même toit et que l'on doit s'entraider, c'est comme ça".

Tu as vu un peu comment je mets en avant la solidarité dans les tâches ménagères, c'est beau hein?!

"Pffffff, c'est toujours moi qui fais tout à la maison!"

STOP, arrêtons-nous un instant sur cette phrase typique d'un préado ou ado, qui sort de la bouche d'un enfant de 5 ans.

QUOIIIIIIII ????!!!!!! WTFFFFF que j'ai eu envie de lui répondre, mais je me suis contenté de lui énumérer ce que je faisais au quotidien pour lui et le reste de la famille.

L'air blasé, il a fini par s'exécuter en poussant de longs soupirs.

Oui, a cinq ans, je demande au Dictateur de m'aider au quotidien, j'ai même commencé il y a un an et demi, lorsque nous avons eu notre chez nous.

Au départ, cela a commencé par des jeux d'imitations, tu sais comme lorsque les enfants jouent à la dinette, au papa et à la maman, etc.

Le Dictateur se débrouillait très bien et faisait semblant de passer le balai.

J'ai pensé que ce serait bête de ne pas lui proposer un vrai aspirateur et depuis, il passe l'aspirateur dans sa chambre, après l'avoir ranger et ce, sans que je n'aie besoin de repasser derrière.

Avant, il jouait au petit poucet avec son linge sale, lorsqu'il se déshabillait et cela me mettait hors de moi.

Maintenant, même si je dois encore lui redemander de le faire, il met son linge au sale ou dans la machine à laver (non, il ne lance pas encore la machine à laver, faut pas pousser ... je lui laisse 1 mois mouahahahah ).

J'ai découvert lorsque j'étais enceinte, que le Dictateur était un petit garçon serviable, qui nettoyait drôlement bien le bas des vitres, lorsque moi je faisais le haut.

Depuis, c'est une habitude qui est restée pour les vitres du salon.

on s'installe chacun sur un pouf et on discute, l'air de rien.

Il m'amène la vaisselle sale dans la cuisine et m'aide à préparer les repas en épluchant, coupant, mélangeant ce que je lui demande et il adore ça!

J'ai pour espoir que plus tard, mon fils sera se débrouiller seul et qu'il partagera les tâches avec la personne avec qui il aura choisi de partager sa vie.

Et pour cela, j'imagine que pus tôt les habitudes sont prises mieux c'est.

Je comprends que tout le monde n'ai pas envie d'instaurer cette "aide", car mine de rien, faire la ménage, cela s'apprend et cela demande de prendre le temps d'apprendre.

Je ne suis pas ce genre de Brenda qui s'offusquera que le petit Mattéo, de deux ans, ne sache pas passer du cirage sur ses chaussures, c'est ridicule.

D'autant plus que personne n'est plus au même de savoir ce que son enfant est capable de faire au niveau psycho-moteur, que sa propre maman.

Parce que mine de rien, réaliser des tâches, même répétitive, cela demande des efforts de compréhension, préhension, déxtérité ...

Il ne faut pas mettre son enfant face à un échec, en lui demandant quelque chose qu'il n'est pas capable de faire.

Et puis, en therme d'éducation, il y aura autant de manières de faire que de personnes.

Mon seul problème dans notre fonctionnement actuel, c'est que le Dictateur a compris que travail= salaire et que je le soupçonne d'avoir contacté la CGT pour réclammer de l'argent de poche (il me tanne un peu avec ça en ce moment).

Et chez toi, raconte-moi, tes enfants t'aident ?

Commenter cet article

Mum Taupe 16/01/2015 11:10

ici aussi on apprend à aider, 18 mois et 3 ans donc chacun en fonction de leur capacité ils m'aident. Ils mettent leur couvert les soirs, posent leur verre et couvert dans l'évier, mettent leur vêtement dans le panier de linge sale et range leur pyjama les matins, pleins de petits gestes au quotidien qu'ils font maintenant naturellement comme un rituel. J'ai peur que dans les années à venir ce soit moins facile !

Cyrielle 15/01/2015 18:09

La mienne est encore trop petite mais dès qu'elle aura l'âge, je compte faire tout comme toi, et lui donner des bonnes habitudes dès le plus jeune âge !

Mère Débordée 15/01/2015 17:53

Mes enfants m'aident, je leur demande de mettre la table, débarrasser, mettre leurs assiettes dans le lave-vaisselle, de remplir et vider lave linge et sèche linge, de passer l'aspi dans leur chambre.

ils ont 4, 6 et bientôt 8 et si, la plupart du temps, ils le font de bon coeur, parfois, j'ai le droit aussi à la réflexion "je fais tout".

Là, je suis en train d'instaurer un système de tableau (j'y réfléchis depuis plus d'une semaine) parce qu'autant, ils se battent pour mettre la table, autant, pour débarrasser il n'y a plus personne ^^

sophie-mum 15/01/2015 14:58

ici elle aide pour le moment sans contrepartie d'argent ou autres ca ne saurai tarder lol

charlotte veryimportantepipelette 15/01/2015 14:03

je suis tes 2 blogs depuis un moment et je n'ai jamais pris le temps de laisser un commentaire, c'est maintenant chose faite ;)
ici aussi les garçon participent au tâche ménagere et ils aiment sa aussi, a petite dose ;)