Sociabiliser son bébé, lorsqu'on le garde à la maison

Publié le par Hysterikmum

Sociabiliser son bébé, lorsqu'on le garde à la maison

Que bébé soit à la maison parce qu'on l'a décidé, ou parce qu'on n'a pas réussi à trouver un mode de garde, arrive un moment où l'on voit quand même, que celui-ci a besoin de plus d'interaction.

Pourtant, on fait plein de choses avec un bébé ( 0-6 mois, 6-9 mois à venir), mais on ne peut pas remplacer le visage souriant et plein de morve d'un bébé ou d'un petit enfant.

Pour l'Impératrice, c'est assez rapidement devenue une nécessité de lui présenter d'autres visages que celui de notre cocon familial, car c'est une "associable", elle a peur des gens (ça s'arrange lentement, mais j'espère surement ).

Après moult rebondissements, on nous a proposé une place en crèche (en octobre), mais le coût par mois s'est avéré être trop élevé pour notre foyer, sans certitude que je retrouve un emploi (autre que illustration jeunesse, qui ne paye pas les factures), très vite (ou sinon, il aurait fallu que je vende un rein pour pouvoir payer peut-être 3 à 6 mois de crèche).

Nous nous sommes retrouvée donc toutes les deux, à la maison.

Elle a de la chance l'Impératrice, car elle a un frère très présent pour elle, qui discute beaucoup et lui apprend un tas de choses, mais il ne représente pas l'inconnu qui lui fait si peur.

A 10 mois, je lui propose progressivement de faire la connaissance avec d'autres "copains".

Mais comment faire lorsqu'on est comme moi, à la maison et qu'on ne connaît pas forcément d'autres bébés ?

- la bibliothèque. Nous aimons beaucoup les livres à la maison et avons la chance d'avoir une bibliothèque très sympa à même pas 5 minutes de chez nous.

Nous y allons le samedi matin souvent, juste avant le marché avec le Dictateur et l'impératrice.

Jaime que ma toute petite puisse manipuler des livres, même si petite et qu'elle ait l'air de tant aimer lorsque je lui raconte une histoire.

Le samedi c'est vrai, elle reste beaucoup avec son frère, il est un peu son repère dans un lieu certes le même, mais où les gens rentrent et sortent au gré de leurs envies.

J'ai décidé depuis deux semaines d'y aller seule avec l'Impératrice le mercredi matin, avant d'aller chercher le Dictateur à l'école.

C'est bien la bibliothèque pour commencer, car ni les adultes, ni les enfants n'ont le droit d'y être agités et de parler fort (ce qui pourrait inquiéter bébé).

Des enfants de la crèche d'à côté y viennent aussi et le Dictateur n'étant plus là, c'est l'occasion rêvée pour l'Impératrice, de faire connaissance avec d'autres enfants.

Les "grands bébés" de la crèche lui montrent des livres, lui font des bisous ou une caresse sur la tête et l'Impératrice adore ça.

Elle les observe et s'approche petit à petit d'eux, en leur faisant de grands sourires.

On y passe bien 45 minutes, pendant lesquelles l'impératrice oublie totalement que j'existe et cela me fait vraiment plaisir à voir.

Parfois, il y a même des ateliers "bébé lecteurs" ou des spectacles d'organisés, de quoi faire plus connaissance avec le personnel souvent au top des bibliothèques.

- Les cafés poussettes. Ils sont ces lieux dans lesquels les mamans mais aussi les papas, peuvent prendre un verre ou manger un morceau, sans se soucier de l'accueil qui sera réservé à leurs enfants car ces lieux sont "kidfriendly" (amis des enfants).

Y sont souvent mis à disposition des jouets, des chaises hautes, transat et tout le nécessaire pour permettre à bébé de passer un aussi bon moment que les parents.

Bébé sera ravi de découvrir en plus de nouveaux jouets, des copains et des copines de tout âge, car il n'y a pas de limites.

J'aime y retrouver mes amies avec leurs enfants et tout le monde passe un très bon moment.

Non seulement, c'est un bon plan pour sociabiliser bébé, mais aussi pour faire soi-même de nouvelles rencontres (toutes les mamans et tous les papas n'ont pas forcément d'amis, dans la même situation familiale qu'eux).

Si tu habites vers Paris, je ne saurais trop te recommander de te rendre chez "Une mère, une fille à Paris", le café poussette dans lequel je vais, où tes enfants seront reçus comme s'ils faisaient partie de la famille !

- Le parc. Non, celui-ci n'est pas réservé qu'aux grands ! Même si bébé n'y fera pas du toboggan, il aura plaisir à faire la connaissance d'autres bébés (qui accompagnent les grands frères, grandes soeurs ou non) et d'autres enfants ( les bébés attirent comme des aimants les enfants).

Il y découvrira des enfants qui courent, qui chantent, qui rigolent, qui crient, qui pleurent.

Un vrai panel d'émotions qui peut étonner, surprendre ou faire un peu peur au début.

Lorsqu'il fait beau, on pourra aussi installer un grand drap avec des jouets, à partager avec de nouveaux copains.

Bébé pourra alors s'approcher encore un peu plus des autres et de les toucher, en observant leurs réactions.

Il ne faut pas hésiter à aller voir les autres parents de bébés pour faire connaissance, il faut un début à tout.

Et pour les timides, ce qu'il faut savoir, quand il y a des grands frères ou des grandes soeurs, c'est qu'ils font de très bons entreméteurs.

- La PMI. C'est une solution que j'envisage de plus en plus pour la rentrée prochaine.

Même si pour le moment, l'Impératrice ne se laisse pas prendre dans les bras par un adulte, elle tolère de mieux en mieux leurs présences.

Je suis vraiment contente et soulagée de ce progrès et lui laisse le temps d'assoir encore plus la vision rassurante que j'essaie de lui montrer des adultes.

Je pense que d'ici quelques mois, j'inscrirais mon Impératrice à des matinées de halte-garderie, qui sont souvent proposés dans les PMI et prisent en charge par du personnel formé et à l'écoute.

Bien souvent, ces demi-journées sont gratuites ( à vérifier auprès de sa propre PMI)

Ce sera l'occasion pour l'Impératrice d'évoluer un peu sans moi, sans ce regard d'approbation qu'elle recherche souvent.

Elle pourra y rencontrer des enfants de 0 à 3 ans qu'elle retrouvera une demi-journée par semaine.

J'ai souvent été jugée au travers du comportement craintif de l'Impératrice.

On m'a dit que je ne l'exposais pas assez au monde, sans savoir exactement ce que je pouvais bien faire de mes journées avec elle.

J'essaie de montrer un peu tous les jours à ma fille de 10 mois, qu'elle ne doit pas craindre (tous) les visages souriants qui l'approchent, mais je respecte aussi son besoin de distance, de ne pas forcer, je respecte son individualité.

Sociabiliser son enfant est selon moi important, car le quotidien est fait d'interactions avec les autres.

Le fait de garder son bébé à la maison ne le rend pas moins sociable, comme je l'entends souvent.

Il n'y a pas besoin d'aller trop loin pour proposer à son enfant de s'ouvrir au monde.

Sociabiliser son bébé, lorsqu'on le garde à la maison

Commenter cet article

MamanPirate 06/04/2015 23:27

Je ne connaissais pas du tout le système de halte garderie par la PMI, merci pour l'info! Je garde mon loulou à la maison aussi et tous les mercredis matins bébé a rdv avec ses copains du Relais parents-enfants, je ne sais pas si ça existe par chez vous, je sais que dans certaines villes ils sont mixés avec le relais assistantes maternelles, il faut voir auprès de votre mairie. Nous on a un immense bâtiments avec pleins de salles (tout petits, motricité, activités manuelles, etc) on paye une dizaine d'euros à l'année et bébé profite des jouets et surtout il rencontre pleins d'enfants de son âge, ou plus grand et il adore ça. Et voir du monde moi aussi ça me fait du bien. ^^

monica 24/03/2015 16:52

Cest plein de bonnes idees cet article! Nous pour le moment elle est trop petite mais nayant que des amis sans enfants a proximité il faudra quon suive tes bons conseils!

rosalie 22/03/2015 16:16

Nous n'avons pas connu ce problème. Le plus grand est hyper sociable et pourtant il a toujours été gardé par moi, je n'ai pas fait toutes ces démarches au début. Vers ses 2 ans j'ai cherché à l'inscrire à une activité car il a beaucoup d'énergie et surtout il est en demande pour jouer avec d'autres enfants. Tellement que c'est les autres enfants qui ont peur.
Mon fils est capable de sauter au coup d'un inconnu pour lui dire bonjour. Il n'a pas peur des gens. Il va vers tout le monde. J'ai du lui apprendre à ne pas attraper les enfants, qu'il voyait pour la 1ère fois, dans ses bras car ils ne le connaissent pas. Et là c'est aussi un problème crois-moi. Tout ça pour dire que c'est pas forcément ce qu'on lui apprend (on ne lui a jamais appris ça) mais c'est surtout leur caractère et leur personnalité. Ton Impératrice a déjà son caractère et c'est tout.

Carine P 20/03/2015 12:03

Ici on a pas grand chose à côté de la maison mais Petit K rencontre d'autres copains tous les jeudis à la babygym (et moi aussi par la même occasion) et sinon il reste la sortie de la maternelle où pas mal d'autres petits viennent également chercher leurs frères et sœurs ;) Et puis il a aussi ses 3 sœurs.
A priori ici la PMI (qui est déjà à 30 min de la maison) n'accueille que certains enfants qui ont des problèmes pour les animations (mais comme c'est loin je ne me suis pas plus renseigné que ça).

laura 20/03/2015 11:06

j'aime tjr autant ta vision des choses et tes articles :D