Maman solo, à mi-temps

Publié le par Hysterikmum

Maman solo, à mi-temps

Cela fait un moment que j'ai envie d'écrire ce billet.

J'ai toujours un peu reporté sa rédaction de peur de voir débarquer une armée de "vraies" mamans solos, fourches et torches en mains, pour me prouver par A + B(ûcher) que je ne sais pas de quoi je parle.

C'est vrai, je ne suis pas une maman solo à 100%.

Je ne sais pas ce que cela représente d'être seule tous les jours et de gérer absolument tout, du repas, au changement d'ampoule, du budget du foyer, aux vacances avec un seul adulte.

Mes copines seules me disent même parfois que j'ai de la chance, car Machoman est présent pour nos enfants.

Mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg, parce qu'en réalité, même s'il est présent par la pensée et lorsqu'il est de repos, je me sens parfois bien seule, un peu comme une maman solo, mais à mi-temps.

Et puis, même si je suis très heureuse de la relation qu'entretient Machoman avec nos enfants, j'ai tendance à dire qu'on ne devrait pas sous-entendre que c'est exceptionel pour un homme de s'occuper de ses enfants, parce que les enfants, on les fait à deux, c'est donc NORMAL.

Mais il y a de ces professions, comme celles de Machoman, qui prennent énormément de place dans la vie de certaines familles et qui rendent pas mal absent l'un (ou deux) des parents.

Ce sont bien souvent des métiers au service des citoyens, même si parfois ces citoyens ne le rendent pas très bien à ces hommes et femmes qui sacrifient quand même beaucoup.

Et encore, Machoman qui est ambulancier smuriste ne fait "que" des gardes de 12 heures de nuit, car certains parents, partent loin des leurs, pendant des mois (je pense aux militaires et marins par exemple), alors j'ai envie de dire que je ne devrais pas me plaindre, mais j'ai bien envie de te parler de l'envers du décor.

Avec le métier d'ambulancier smuriste de Machoman, les notions de jours fériés, de weekends, de vacances scolaires, de fêtes, ne sont que pures théories.

Il peut travailler tous les jours, sans exeption.

Chaque année, il doit choisir entre avoir son jour pour Noël, ou le nouvel an et pour le moment (je touche du bois), il a toujours pu prendre Noël.

Une année, il n'a même pas pu avoir le jour de l'anniversaire du Dictateur et là, je l'avoue j'ai eu mal au coeur.

Lorsque Machoman est de garde, nous le voyons environ 1 heure par jour (30 minutes le matin, 30 minutes le soir).

Le matin, lorsqu'il rentre, il prépare le Dictateur et le dépose à l'école avant d'aller se coucher et cela me soulage vraiment, car quand je dois déposer le grand, avec la petite c'est un vrai marathon.

Même si c'est un peu speed et que ce n'est pas longtemps, je crois que le Dictateur et son papa apprécient ce moment.

Mais dés 17h30, je suis maman solo, car Machoman, qui s'est levé 30 minutes avant, le temps de prendre une douche, est déjà reparti.

Je donne donc le bain ou la douche aux enfants, leur prépare le repas, nous mangeons ensemble, puis vient l'heure du coucher.

Pour le moment, j'ai de la "chance", il n'y a pas encore de devoir, mais l'année prochaine, il faudra que je me replonge dans les cahiers, seule.

Une fois les enfants couchés et ce n'est pas facile tous les soirs, je me retrouve seule.

Parfois, je savoure cette solitude, je peux regarder ce qui me chante à la télé, faire l'étoile de mer dans le grand lit, faire caca la porte ouverte.

Mais en contrepartie, je n'ai personne avec qui parler en face à face de ma journée, personne pour me prendre dans ses bras et avec qui regarder un bon film.

Je n'ai pas de binôme pour gérer les nuits parfois difficiles, les bobos et maladies qui rendent les enfants si grincheux.

Et c'est sans parler des fois où c'est moi qui suis malade, ou même les enfants et moi (le combo de la mort).

Je ne suis pas une fée du logis et la maintenance d'une maison est loin d'être mon fort, pourtant, il faut bien le faire et une fois de plus, lorsque Machoman travaille, je suis seule.

Lorsqu'il le peut, il me téléphone, mais cela n'excède jamais les 5 minutes.

A ce moment-là, on se transmet les infos importantes de la journée, ou pour le lendemain.

Lorsqu'il est de repos, c'est encore un tout autre fonctionnement qui s'opère, car il est décalé.

Je suis heureuse que Machoman réalise son rêve, car le SAMU était son rêve.

Je suis fière de savoir qu'il est cet homme sur qui on peut compter, qui saura prendre soin de nous quoi qu'il arrive et qui est ce si bon ami et collègue.

Il est travailleur, très sociable et je crois que ce métier lui aura permit de comprendre quel homme excpetionnel il est, car avant, il semblait en douter.

Mais j'aimerais qu'on arrête de me dire que j'ai de la chance, que c'est facile pour moi au quotidien, car ça ne l'est absolument pas.

J'ai un homme, que je ne fais que croiser alors que parfois j'aimerais le rendre ivre de paroles.

Je ne dirais pas que l'on vit à son rythme, parce que nous ne vivons pas la nuit, mais nous l'attendons souvent.

Il faut arrêter de croire que le peu de temps que nous passons ensemble n'est que pure joie, car comme tout couple, il y a des hauts et des bas et la gestion des petits "conflits" est difficile lorsqu'on ne peut pas se voir pour parler, ni même s'appeler (tu le vois toi, tout arrêter en plein milieu d'une intervention pour discuter ?!).

Il m'a fallu expliquer longtemps au Dictateur pourquoi son papa ne travaillait pas de la même façon que la plupart des gens.

Il m'a fallu essuyer les larmes de mon petit d'homme, qui parfois voulait que son papa lui dise bonne nuit sans que cela ne soit possible.

Je sais que je devrais faire pareil pour l'Impératrice.

Il m'a fallu parfois essuyer mes propres larmes, lorsque comme ce soir, je me sens si seule.

Je ne suis pas vraiment une maman solo, ni une maman duo, je suis une maman solo à mi-temps.

Commenter cet article

fiona 14/09/2015 20:31

Encore un soir pour moi de solitude ou monsieur a l autre bout de la France ne comprend pas mon désarroi ma fatigue et surtout ne sais comment gérer ma frustration
Je me retrouve tout à fait
Parti 5 jours sur 7 je gère tout avec les 3 mini nous et parlons des week end bien trop court pour faire tout ce qu'on a à faire en retard
Oh oui je connais aussi les amies qui nous disent qu'on a de la chance alors qu'on souhaiterait juste être comprise et soutenue
Maman solo à mi temps est un très bon titre et je m'y retrouve totalement!

anyo 21/05/2015 09:22

Comme tu as bien fait de l'écrire! Comme je te comprends (et pourtant c'est rare qu'il soit absent)
Tu es une fille exceptionnelle et même si tu essuies quelques critiques jalouses, continue de nous parler! Pour toi mais aussi pour mettre des mots sur nos ressentis de maman et nous aider à ta façon.

Céline 18/05/2015 22:40

Même si tu n'es pas une maman solo à 100%, tu as bien de le droit de te sentir parfois seule, triste et fatiguée. Il n'y a pas de peine légitime ou illégitime. Il y a de la peine et c'est tout. De toute façon, on trouve toujours bien pire ailleurs; alors vu comme ça on ne pourrait jamais avoir de baisse de moral (même les mamans solo car il y a pire...) ;-)
Je ne pas suis une maman solo mais mon compagnon et moi avons 2 heures de transport par jour, travaillons à temps plein et sommes éloignés de nos familles alors oui, moi aussi parfois je me sens fatiguée et triste (bon pas trop seule j'avoue).
Quelque soit les situations, il n'est pas toujours aisé d'élever des enfants alors essayons plutôt d'être tolérantes entre nous, nous les mamans!

Laptite LOlo 18/05/2015 20:47

je découvre ton post...et il me faut un moment pour sortir de l'émotion. comme je te comprends. comme je ressens ta peine. et comme j'admire encore plus ton courage de maman qui déchiiiire ! vous avez du être tellement heureux tous les trois du retour de Machoman ! plein de doux moments à vous quatre <3

Charlotte lulu 17/05/2015 15:32

Je mets un petit mot car ton article me touche.... Je te comprends, mon mari est sage-femme, lui aussi c'est des gardes de 12 heures (+1heure de route soir et matin). C'est soit des gardes de nuit, soit des gardes de jours, pas de weekend, pas de jour férié... et pour le moment pas de vacances :( ! (Il n'est pas encore titulaire... oui les temps sont durs pour les sages-femmes). Je peux comprendre ta solitude à "mi-temps", pour le moment nous n'avons pas encore d'enfant et je t'avoue que ça me fait un peu peur... Je suis tout comme toi fière de lui, fière de son travail et il est tellement parfait avec les bébés, les mamans et les enfants... Mais comment je vais faire moi quand il sera de nuit ? Vais-je réussir à gérer les situations ? Là nous venons de nous marier, il a été ultra présent pour les préparatifs, c'est lui qui a gérer le traiteur, la salle, la location de vaisselle (plutôt pratique quand toi tu bosses de 9h à 18h, du lundi au vendredi) mais nous nous croisons beaucoup, une fois il enchainait tellement les gardes de nuit que nous sommes pas vu pendant 1 semaine ! Enfin bref.... Juste pour te dire que ce n'est pas facile comme situation et que tu n'as pas à te culpabiliser par rapport au famille mono-parentale... ! des bisous une lectrice de normandie