Vingt mois

Publié le par Hysterikmum

Vingt mois

Déjà vingt mois que tu as rejoint notre famille mon petit rayon de soleil.
Voici vingt mois que tu éclaires nos vies de tes éclats de rire, de rage, que tu illumines nos journées, mais aussi nos nuits.

Enfin j'exagère, depuis 3 semaines le soleil le petit rayon que tu es se couche enfin jusqu'au lendemain, nos nuits restent davantage éteintes et reposantes, mais il en aura fallu du temps pour que tu te décides à enfin profiter toi aussi d'un sommeil réparateur.

Tu approches des deux ans et je me rends compte que tu deviens une petite fille.

Tu parles de plus en plus, c'est d'ailleurs assez fou de t'entendre répéter de nouveaux mots tous les jours et de te voir constituer tes premières phrases, même si elles ne font que deux mots.

Tu affirmes un caractère que je ne savais pas pouvoir habiter un si petit corps.

C'est drôle comme tu parais réservée lorsque nous sommes à l'extérieur et comme tu te révèles lorsque nous sommes dans l'intimité de notre foyer.

Tantôt câline et tendre avec nous et les animaux, tantôt petite tornade mordante et électrisante qui bouscule tout sur son passage, y compris ce grand frère que tu auras plus d'une fois pousser dans ses retranchements.

Tu es la théorie du chaos à toi toute seule, tu provoques cet éternel recommencement qui me fait répéter les mêmes gestes, encore et encore, tous les jours (surtout le rapatriement de tes jouets du salon à la chambre).

Tu te passionnes pour tant de choses:

Il y a les chats tout d'abord, une immense passion pour une si petite fille qui n'en côtoie pourtant pas au quotidien.

Tu les racontes, tu les chantes, tu les miaules, tu te vêtis de chats et j'imagine que ce n'est que le début.

Et puis il y a le dessin, j'admire ta patience du haut de tes 20 mois, la façon dont tu tiens ton crayon et comme tu t’appliques.

Je comprends mieux pourquoi dès que je dessine sur ma tablette graphique tu insistes pour être sur mes genoux, ce qui ne me rend pas la tâche facile et m'exaspère parfois un peu c'est vrai.

Je n'attends pas de toi que cela prenne autant de place dans ta vie que dans la mienne, mais je découvre à travers toi une autre façon de dessiner, plus instinctive, plus "primaire" et cela m'impressionne.

Enfin, il y a la musique, celle sur laquelle tu danses à longueur de journée, celle sur laquelle tu as inventé une chanson sur ton "bidon".

Tu ne dis que le mot "bidon" dans cette chanson et pourtant c'est toute une ode que tu lui a créée.

Tu fais naître un peu de magie d’événements si communs, tu rends le quotidien plus joyeux et derrière tes petites mains, j'attends ce coucou souriant et rieur qui chasse tous mes nuages.

Tu as 20 mois, ma chérie.

Continue à être si parfaitement imparfaite et si imparfaitement parfaite, ma little miss sunshine.

Ta maman

Commenter cet article

Deydey76 12/01/2016 11:25

Quelle magnifique déclaration d'amour! Elle en a de la chance cette poupée d'avoir une maman aussi formidable!

PetitDiable 12/01/2016 10:46

<3

Mumpascap 12/01/2016 00:48

Magnifique ta lettre ! Elle est si cocotte ta puce ! Elle cache bien sa petite tornade intérieure ;) ;) Mon N. partage ici aussi la passion des chats, c'est vraiment rigolo (mais bon, il est un peu - beaucoup - brute quand même !).

Nathalie 11/01/2016 21:19

Que d'amour on sent dans cette lettre ! C'est beau.