Ces mères et leurs bébés gênants [pavé dans la mare]

Publié le par Hysterikmum

Ces mères et leurs bébés gênants [pavé dans la mare]

Encore un pavé dans la mare !!!

décidemment, ça chauffe par ici !

Le pavé dans la mare, c'est un exercice initié par la Mère cane (http://www.lamareaucanard.com/) qui consiste à vider son sac lorsque le besoin s'en fait ressentir, de dire ce que l'on pense sans prendre de pincettes, de ne pas avoir peur du jugement des autres.

---------------------------------------------------------------------------------

Hier (oui il est plus de 00h00 à l'heure où j'écris ), comme je te le racontais, nous avons visité l'exposition de Harry Potter à Paris.

J'y suis allée avec le Dictateur de 5 ans et demi, mais aussi avec l'Impératrice de presque 1 an, car Machoman travaillait exceptionellement de jour et que même s'il avait pris sa garde de nuit, il aurait fallu qu'il dorme (comme lorsque nous on dort la nuit) avant d'aller travailler.

Nous faisions la queue et étions entourés de mondes, l'impératrice était tranquillement dans la poussette en train de jouer avec ses chaussures.

Elle ne faisait aucun bruit.

Deux jeunes femmes étaient derrière moi et avaient une bien drôle de discussion:

"Je ne comprends pas pourquoi il y en a toujours pour ramener des bébés dans ce genre de truc.

L'autre jour, j'étais à Marineland et un gamin n'arrêtait pas de pleurer, ça m'a gavé.

Je sais pas, elles ne connaissent pas les babysitters ou quoi ?! Ou les grands-mères, ça sert bien à ça non?!"

Je me retourne, l'air sans doute ahuri, en me demandant si celle qui s'énerve un peu toute seule, n'essaye pas de me faire passer un message.

Non mais c'est vrai, je suis juste devant elle, avec une poussette, dans laquelle se trouve un bébé et elle parle si fort qu'on dirait qu'elle a pris un megaphone qu'elle aurait collé à mon oreille.

La deuxième baisse la tête, un peu gênée.

Alors voilà, aujourd'hui, dans notre société, les bébés en public, ça saoule !

Ce n'est pas la première fois que j'entends des trucs du genre, ou que je remarque l'air exaspéré de certaines personnes dans les fils d'attentes de caisses de magasins par exemple, parce qu'un bébé pleure ou a le malheur d'être juste là.

Tout comme lorsque nous avons voulu prendre le tramway hier et qu'il y avait du monde.

Nous avons subi les regards aquisiteurs, après que nous ayons réussi à rentrer dans le 4 ème tram qui passait devant nous, des autres usagers, tu sais ces regards qui disent " mais pourquoi elle nous prend la tête avec sa poussette elle, en plus à l'heure de pointe, il n'y a pas de place bordel !".

Avant que l'Impératrice ne soit là, nous sortions beaucoup avec le Dictateur.

Sur la fin de ma grossesse, je l'ai un peu "privé" de cela, car j'étais épuisée.

Je lui ai promis une chose : dès que sa soeur serait née, nous reprendrions notre vie, à la normale.

Notre vie normale, c'est de visiter des musés, d'aller au parc, de faire des pique-niques lorsqu'il fait beau, d'aller se balader en forêt ou au skate parc.

Une fois encore, je me suis retrouvée à la maison, un peu par "dépit", faute de ne pouvoir faire garder ma fille.

Mais lorsque je regarde le verre à moitié plein, je me dis que j'ai cette chance de pouvoir profiter de mes enfants, de pouvoir leur consacrer du temps et leur faire découvrir plein de choses qui me tiennent à coeur et qui je l'espère leur feront plaisir.

Lorsque Machoman est disponible, que je sens que la sortie en question n'est pas vraiment adaptée à ma petite, alors soit je la laisse profiter de son papa ou, je propose à Machoman de faire la sortie avec son fils, entre garçons.

J'aime d'ailleurs ces moments que je passe rien qu'avec lui , tout comme j'aime prendre du temps en duo avec elle.

Mais parfois, ce n'est pas possible de faire garder mon bébé et non, je n'ai pas envie de payer une babysitter, n'y n'en ai les moyens.

Et les mamies, non, elles ne sont pas là que pour ça, sans compter qu'elles sont souvent actives maintenant (oui c'est fini l'époque de la petite maison dans la prairie, les femmes travaillent maintenant !) et qu'elles ne sont parfois pas présentes dans l'éducation des enfants.

Alors je fais quoi ?

J'arrête de faire mes courses, parce que j'ai des enfants et que cela gêne, dans la file d'attente? (et on mange nos ongles d'orteils au diner ?)

J'arrête de proposer à mes enfants de sortir, je prive mon grand, parce que sa soeur est née et ne peut pas se garder seule ?

Je ne prends que les transports hors des heures de pointe (c'est à dire... euuuhh ... Jamais, les transports sont toujours pleins à craquer !), pour ne pas trop prendre de place avec la poussette ?

Je ne fréquente plus les parcs, parce que mes enfants font trop de bruit lorsqu'ils sont heureux (ou se chamaillent) ?

Eh bien non Mademoiselle, tu vas prendre sur toi et te dire que tout ce bruit qui te dérange, dans un lieu POUR les enfants, ne te suivra pas à la maison.

Et puis tu sais quoi, moi quand je sors, j'en ai vraiment marre de ces gens hypers désagrables qui râlent sans arrêt du soi-disant bruits que font les autres, alors qu'en fait, ce bruit ... c'est celui de leur propre plainte !

Commenter cet article

nathalie 14/05/2015 12:17

Ce sont plutot ce genre de rélexions de pouf qui nous dérangent, nous, les mamans !!! Il ne faut pas s'empêcher de vivre et sortir a cause des autres !!

working-mum 11/05/2015 10:19

tu as bien raison!!

juju 09/05/2015 11:44

Si ils arrivent à rester de marbre devant une petite tête si mignonne (même hurlante), que tous ces handicapés de la joie de vivre se rappellent qu'ils critiquent et tentent d'étouffer le futur de leur propre nation et anecdotiquement ceux qui payeront leurs retraites !

Elwenn - Kid Friendly 09/05/2015 11:14

Ca me rappelle une réflexion d'une collègue enceinte de son 1er enfant qui disait qu'elle ne se mettrait jamais en situation d'importuner les autres avec son bébé. Mdr ! Quelques mois plus tard elle a reconnu que c'était impossible, à moins de ne plus sortir de chez soi !!! Et là c'est la blague quand tu vas dans une expo Harry Potter ou au Marinland. J'aimerais bien revoir la demoiselle dans quelques années quand elle sera mère !
Quant aux transports, je me souviens m'être fritée avec une vieille qui râlait sur les poussettes dans le bus qu'il aurait fallu plier et nin-nin-ni et de son temps... Dans les personnes concernées il y avait une maman qui sortait de l'hôpital avec une sonde dans le nez et son minuscule bébé en landau. Autant dire que les réflexions de la vieille et son manque d'empathie m'avaient mises hors de moi. Et comment on plie un landau ??? On fait quoi du bébé ??? La blague ! Il faut dire aussi que la RATP abondait dans son sens puisqu'une affichette demandait gentiment de plier les poussettes et de prendre bébé dans les bras au-delà de 2 poussettes. On marche sur la tête !!!

Cécile Lefebvre 08/05/2015 21:17

Je peux?
Allez... dis oui...
Dis moi que je peux écrire ce que j'ai envie, même si il y a des gros mots?

ouffff MERCI :

Mais fuck la vieille connasse aigrie ! vais lui foutre le biberon de mon gosse dans l'coin de son nez à la morue! Mais c'est quoi ça?!

Perso, je pense que je me serais retournée et lui aurais demandé si mon enfant la génait... quelle connasse!

bon, c'était ma minute gros-mots.

Celle-ci étant passée, revenons à un statut plus conventionnel : celui de la maman qui dit flûte ou mercredi...
Donc, laisse tomber ce genre de remarque. C'est la société française actuelle qui veut ça... Si ce n'était pas cela, cela aurait été un autre sujet de dénigrement... et j'ai toujours remarqué que les personnes qui jugent négativement quelqu'un sont en fait, jaloux... à mon avis elle est jalouse ;-)

nb : la copine de cette nana ferait bien de changer de copine!