Ce soir où, je pense avoir trouvé ma demi-soeur...

Publié le par Hysterikmum

Ce soir où, je pense avoir trouvé ma demi-soeur...

Mon blog, comme je te l'ai déjà dit, c'est un peu mon journal intime public.

Intime, parce que j'y raconte des moments choisis de la vie de ma famille, de ma vie de maman, de femme, mais aussi de la petite fille que j'étais.

Public, car un blog ce n'est pas discret, ce n'est pas caché, c'est limite impudique et c'est visible par tous, y compris toi.

Toi qui me lis, je l'avoue je te prends un peu pour mon psy.

Je n'attends pas forcément ni de réactions, ni de solutions de ta part.

Le simple fait de te raconter mes blessures, ce qui me chagrine, m'ôte souvent d'un poids, cela m'aide bien souvent à passer à autre chose...

Si tu me suis depuis un moment, tu te souviendras donc que ma mère et moi n'entretenons presque plus de relations l'une avec l'autre.

Si tu me rejoins en cours de route, tu auras une idée de l'ambiance par ici : http://hysterikfamily.over-blog.com/2013/12/tu-ne-vas-pas-nous-en-faire-36-hein.html

Et tu apprendras également, que mon père est allé faire ma déclaration de naissance, mais a préféré dire que j'étais née de père inconnu : http://hysterikfamily.over-blog.com/2014/04/cet-inconnu-qui-ne-m-a-pas-reconnue.html

Sur la fin de ma grossesse, je me demandais si j'allais annoncer à ma mère la naissance de l'Impératrice.

Et notre petite poupée est née.

Je ne l'ai pas appelé.

J'ai un peu culpabilisé.

J'ai été gênée et me suis demandée si, quand même, malgré tout, je ne devais pas le lui dire moi, même si elle le savait d'autres.

Grâce à une amie, j'ai réussi à construire le mail affirmant que ma fille étant désirée et n'étant pas une clandestine, je ne comptais pas la cacher et je lui annonçais donc par le biais d'un mail sa naissance.

Un mois plus tard (jeudi), celle-ci m'appelle.

je ne vois pas l'appel, je suis occupée, mais elle me laisse un message sur le répondeur :

" Bonjour Julie, je ne sais pas ce que tu t'imagines (décidément, qu'est-ce que j'imagine!) mais je serais ravie de voir mes petits-enfants (et moi ?). Rappelle-moi, que ce soit plus convivial (tu as raison, viens on se tape une grosse raclette)."

Et là, forcément, comme à chaque fois, son appel me retourne, il me bouscule, il me bouffe, il me détruit.

C'est simple, lorsque je ne pense pas à elle, tout va bien.

Dès qu'elle refait surface, je perds pied ...
Et puis, c'est l'été, les grandes vacances.

Si j'avais eu une mère, un père qui m'aimaient, nous aurions pu tous nous retrouver pour les vacances, avec les enfants...

Le Dictateur aurait pu passer un peu de temps chez elle, comme le font beaucoup de petits-enfants....

J'ai été privée d'une famille, mais selon ma mère "avoir une famille n'est pas un dû".

Ce n'est pas un dû, mais pourquoi me mettre au monde alors ?!

Pourquoi faire un enfant, si c'est pour le priver de parents ?

Ils ne sont pas morts, ils sont là, mais s'en foutent et ça c'est impossible à accepter ...

Hier soir, prise de cette sensation d'injustice et avec comme information le nom et prénom de mon père, un lieu possible de résidence et l'information que j'ai au minimum un demi-frère et une demi-sœur, je fais des recherches sur internet.

Je ne veux pas d'eux dans ma vie, je suis juste curieuse de savoir comme ils sont, de savoir si eux portent son nom à LUI, si eux ont une famille...

Je n'aurais pas dû faire ces recherches.

Je la trouve ELLE, elle a 34 ans, elle est belle, elle habite dans le coin ciblé et fait des recherches en généalogie...

ELLE porte son nom à LUI.

Je ne veux pas communiquer avec elle, mais je crève d'envie de savoir, savoir ce dont moi j'ai été privée...

Depuis hier, je ne m'en sors plus, j'ai le cœur lourd et il est évident que je n’arriverais pas à faire le deuil de ces parents, qui peut-être autrement, auraient pu m'aimer ...

Commenter cet article

Caro 07/07/2014 11:10

Tant de choses dans ces mots... Ce qui est triste avec la vie c'est que bien souvent on ramasse des claques alors qu'on s'attends à avoir des douceurs. Attendre de l'autre c'est prendre le gros risque d'être déçu. Ta mère a raison avoir une famille aimante n'est pas un dû, je suis donc étonnée qu'elle se permette d'être dans l'attente de ses petits enfants alors qu'elle n'a jamais rien fait pour mériter de l'affection de qui que se soit et encore moins de TA famille! Bref force et courage, délier la pelote de ta vie ne doit pas être de tout repos, mais n'oublis pas l'important n'est pas d'où tu viens mais ce que tu fais du chemin qui est devant toi...

Mélody 07/07/2014 05:08

Ohhh comme je te comprends aussi !!!
Mon père ne m'a pas reconnu, il n'est pas de ces pères là qui en ont assez entre les jambes pour assumer des ébats et une grossesse non désirée. Ma mère a fait ce qu'elle a pu et grâce à mon beau-père j'ai construit ma vie au fil des années avec un manque énorme de ce père et de cette famille unie. Il m'a déçue et redéçue, ne venant me voir qu'une fois de temps en temps pour faire sa BA, m'oubliant même des fois où je passait l'aprem à l'attendre, j'ai fait une analyse, j'ai décidé de faire mon deuil et de couper toute relation. Puis un jour il m'a appelé pour m'annoncer que j'avais un frère et une soeur (jumeaux) qu'il n'avait ni désiré, ni reconnu non plus et qui ont 2ans 1/2 de plus que moi !! Imagine le choc. Mais pour moi recontrer ma "demi-soeur" qui ne vivait qu'à 10 minutes de chez me paru une évidence ! Si tu veux lire la suite je te mets le lien de l'article sur mon blog (http://mmeginettemonnet.canalblog.com/archives/2012/07/24/24772169.html)
Je comprends ce que tu ressens quand tu marques "quand je n'y pense pas je vais bien et quand elle refait surface rien ne va plus) Ce que je me dis c'est que maintenant ma famille est devant moi et non derrière, je n'attends plus rien de lui...
Je t'envoie des hugs de réconfort...

Aurelie 06/07/2014 23:10

Comme je te comprend .... On ne choisit pas sa famille ...
Ma vie est légèrement similaire , le porte le lol de mon père qui c'est occupé de moi jusqu'à mes 7ans et ensuite mes parents on divorcée .... Je n'ai vu mon père que rarement et souvent il venait le chercher et me posée chez une de ses nouvelles conquêtes .... Bref aujourd hui il a 2 autres enfants qu'il a élevé qui ont 19 et 21 ans .... Ils sont beaux , manque de rien on tout ce que je n'est pas eu ..... Je gônnais cette sensation de " qu'est de que aurait été ma vie si mon père avait été la ...."
Ma mère elle aussi ma fait une demi sœur ... Et pareil la met dans une bulle , la protège ... Etc ... Elle a 21 ans est partie 3 mois a Troyes rejoindre un mec et reviens enceinte sans mec ... Et une fois de plus il fait être souple avec elle ....
Bref ils n ont jamais pris de pincettes ni de bulles pour moi ... M on trimballé , abandonnée reprise , rejeté .... Et pourtant je n'ai pas fait de crise d ado , j'ai fait la maman avec ma sœur de 12 ans de moins ( être maman a 12ans ....)
Et au final c'est toujours moi le vilain petit canard ....

Ce soir je le livre a toi , a vous ... Pour que tu te sente moins seule et pour que tu saches qu'on peux te comprendre et ressentir de que tu ressent .....

Une est une personne génial même si ta mère est de qu'elle est et ton père aussi et cette demi sœur belle et qui sauf de je recherche est peut être une Brenda conne !!
Tu es une belle personne , a l intérieur et a l extérieur , n'envie rien a personne car c'est a eux ed t'envier d être devenu cette belle personne malgres tes bagages lourds a porter ...
Je t'embrasse fort <3

cora lya 06/07/2014 22:59

Ohhhh ton post est dechirant et a travers lui j imagine ta soufrance et douleures car oui ayant la chance grande chance d avoir mes parents top j suis triste d t lire.... peut etre que ta demi soeur et demi frere seront heureux d t connaitre.... en tous continue a veiller et de contruire ta propre famille et sourit devant chacun de leur sourir♥♥♥♥ bon courage a toi .